Les représentations de la sexualité féminine dans les romans féminins britanniques d'Aphra Behn aux sœurs Brontë

par Aleksandra Kowalska

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Guyonne Leduc.

Soutenue en 2010

à Lille 3 .


  • Résumé

    Située à la croisée de la littérature, de l'histoire des idées et des mentalités ainsi que des études sur les femmes, cette thèse est consacrée à une analyse des représentations de la sexualité féminine – exprimée de façon individuelle mais aussi influencée par des facteurs sociaux et culturels – dans les romans féminins de la fin du XVIIe siècle (à partir d'Aphra Behn, considérée comme la première femme écrivain professionnel en Angleterre) au milieu du XIXe siècle (moment de la publication des œuvres des sœurs Brontë). La destinée sexuelle de la femme (la séduction, l'amour, le mariage, le viol) constituait alors le sujet principal des romans féminins, où deux types majeurs des représentations se distinguent : d'une part, l'affirmation de la sexualité féminine (l'accentuation de son importance et de son pouvoir dans la vie des femmes ainsi que l'idée de leur épanouissement à travers la passion amoureuse et sexuelle) et, d'autre part, la répression de la sexualité féminine, (le fait de nier son importance, la présentation de l'amour dépourvu de sexualité, la condamnation morale des femmes qui osent vivre leur sexualité librement et l'éloge de l'héroïne chaste et réservée). Le plan fondé sur une progression thématique plutôt que chronologique permet de mettre au jour des liens et des sujets communs à des romancières que l'on ne croit pas souvent proches (par exemple, Aphra Behn et Charlotte Brontë).

  • Titre traduit

    Representations of female sexuality in Britsh women's novels from Aphra Behn to the Brontë sisters


  • Résumé

    This thesis, situated at the crossroads of literature, the history of ideas and mentalities, and women's studies, analyses representations of female sexuality – expressed individually and also influenced by social and cultural factors – un women's novels from the end of the seventeenth century (starting with Aphra Behn, considered to be the first professional female writer in England) to the mid-nineteenth century (when the works of the Brontë sisters were published). At that time, the sexual destiny of women (seduction, love, marriage, rape) was the main subject of women's novels, where two keys types of representation can be distinguished : on the one hand, the affirmation of female sexuality (emphasising its signifiance and power in the lives of women and the idea of women gaining self-fulfilment through sexual passion) and, on the other, the repression of female sexuality (the denial of its importance, the presentation of love without sexuality, the moral condemnation of women who dared to express their sexuality freely and the exaltation of the chaste and reserved heroine). Rather than taking a chronological approach, this thesis advances by theme, revealing links between, and common ideas shared by, novelists who are rarely considered to be similar (e. G. Aphra Behn and Charlotte Brontë).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par H. Champion à Paris

Entre affirmation et répression : la sexualité féminine d'Aphra Behn aux sœurs Brontë


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (488 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.[435]-466. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?