Hétérogénéité clonale des cellules leucémiques Bcr-Abl+ résistantes à la lyse NK : établissement d'un modèle in vitro

par Véronique Dauphin

Thèse de doctorat en Biomolécules, pharmacologie, thérapeutique

Sous la direction de Thierry Idziorek.

Soutenue en 2010

à Lille 2 .


  • Résumé

    Le phénomène de "dormance tumorale" désigne la situation où un petit nombre de cellules tumorales persisitent en équilibre avec l'hôte pendant une période prolongée, sans que la tumeur ne croisse. Ce phénomène peut exister au décours d'un traitement cytotoxique sous forme d'une maladie résiduelle et est objectivé par des rechutes survenant parfois plusieurs décennies après le diagnostic initial. Après avoir transfecté bcr-abl humain à une lignée myéloïde, le laboratoire a développé un modèle de dormande tumorale qui a démontré que ces cellules (i) sont partiellement résistantes à l'imatinib, (ii) peuvent échapper au contrôle immunitaire des lymphocytes T cytotoxiques (iii) mais restent sensibles à l'action des cellules Natural killer (NK) dont l'action anti-tumorale est par ailleurs démontrée dans d'autre modèles. Dans le but d'éradiquer des cellules tumorales dormantes, à l'origine des rechutes à long terme, l'utilisation des cellules NK semble prometteuses. Ainsi, afin d'optimiser cette immunothérapie potentielle, l'obtention de lignées résistantes à la lyse NK et l'étude de leurs mécanismes de résistance sont nécessaires. [. . . ]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 106-125

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2010-61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.