Répertoire B auto-réactif T-dépendant et t-indépendant dans la Polyendocrinopathie Auto-immune de type 1

par Emmanuelle Proust-Lemoine (Proust)

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Jean-Louis Wémeau.

Soutenue le 17-12-2010

à Lille 2 , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Lille) .


  • Résumé

    La polyendocrinopathie auto-immune de type 1 (PEA1) est liée aux mutations du gène AIRE. En l’absence de AIRE se développe un défaut de tolérance immune centrale, à l’origine de pathologies auto-immunes multiples spécifiques d’organe. Notre objectif était d’évaluer l’effet d’une altération« exemplaire » du répertoire T sur les empreintes auto-réactives humorales. Les données cliniques etimmunologiques ont été recueillies chez des patients atteints de PEA1, qui ont bénéficié duséquençage du gène AIRE. Chez ces patients ont été analysés les profils d’auto-réactivité sérique IgGet IgM vis à vis des tissus pancréatique et surrénalien, en comparaison à des patients atteints d’autresendocrinopathies auto-immunes, et à des sujets sains. Les bandes antigéniques discriminantes ont étésélectionnées grâce à un test de Chi-2, et une approche immuno-protéomique a permis leurcaractérisation moléculaire. Dix-neuf patients atteints de PEA1 ont pu être étudiés. Ils présentaient de1 à 10 manifestations cliniques liées à la maladie. Quatre mutations du gène AIRE différentes ont été identifiées, et la délétion 13-bp dans l’ exon 8 (c.967-979del13) s’est avérée la plus fréquente. L’étudeen immuno-empreinte a permis d’identifier 6 antigènes préférentiellement reconnus par les patientsatteints de PEA1. Leur caractérisation par approche immuno-protéomique a montré qu’il s’agissait à lafois d’antigènes tissus-spécifiques (lipase pancréatique reconnue à la fois par les IgM et les IgG,amylase pancréatique reconnue par les IgG, Regenerating Protein 1 alpha pancréatique ciblée par lesIgM) mais également ubiquitaires (péroxiredoxine-2 reconnue à la fois par les IgG et les IgM, HeatShock cognate 71kDa Protein ciblée par les IgM, aldose réductase reconnue par les IgG). Ainsi, une altération majeure du répertoire T auto-réactif, telle que celle liée aux mutations du gène AIRE, affectede manière importante les réponses humorales auto-réactives dépendantes d’ IgG, mais également d’IgM. Ces modifications touchent à la fois des antigènes tissu-spécifiques et ubiquitaires, nous faisant évoquer un rôle au moins partiel de AIRE dans des phénomènes T-indépendants et /ou des altérations de l’immunité naturelle.

  • Titre traduit

    Self-reactive B repertoire and Auto-immune Polyendocrine Syndrome type 1


  • Résumé

    Autoimmune polyendocrine syndrome type 1 (APS1) is caused by mutations in the AIRE gene thatinduce central tolerance breakdown which results in tissue-specific autoimmune diseases. Ourobjective was to evaluate the effect of a well-defined T cell repertoire impairment on humoralsystemic self-reactive footprints. Clinical and immunological data were collected, and pathologicalmutations in the AIRE gene were identified by DNA sequencing. Comparative serum self-IgG andself-IgM reactivities, directed towards pancreatic and adrenal protein extracts, of APS1 patients,patients suffering from other autoimmune endocrinopathies and healthy subjects, were tested usingWestern blotting. Discriminant protein bands were selected using the Chi-square test and molecularcharacterization of these bands was conducted using a proteomic approach. Nineteen patients wereidentified with APS1. Clinical manifestations varied greatly, showing 1 to 10 components. Fourdifferent AIRE gene mutations were identified, and the 13-bp deletion in exon 8 (c.967-979del13) wasthe most prevalent. A singular distortion of seric self-IgG and self-IgM repertoires was noted in APS1patients. IgG and IgM antibodies recognized significantly one tissue-specific (pancreatictriacylglycerol lipase) and one ubiquitous antigens (peroxiredoxin-2). IgM recognized one tissuespecific (Pancreatic regenerating protein 1!) and one ubiquitous antigen (Heat Shock cognate 71kDaProtein). IgG also recognized one tissue-specific (pancreatic amylase) and one ubiquitous antigen(aldose reductase). As expected, a well-defined self-reactive T cell repertoire impairment affected thetissue-specific self-IgG repertoire but also self-IgM repertoire. Our study also reveals discriminant responses against ubiquitous antigens with IgG and IgM antibodies. Some common discriminantantigenic targets were found for IgG and IgM. All these data suggest that T cell-dependent but also Tcell-independent mechanisms are involved in APS1. The potent involvement of complementary events related to potent dysfunction in the innate immune response is discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.