Usages, fonctions et limites des apprentissages en milieu fermé : le cas de prisonniers et de sortants en maison d’arrêt de Douai

par Isabelle-Marie Masson-Fessy (Fessy)

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean Clénet.


  • Résumé

    Á quoi servent les modes d’intervention dispensés en maison d’arrêt ? À occuper les détenus et à alléger la mécanique du temps qui s’immobilise et broie la perception de soi dans cet univers oppressant ? Probablement  oui, mais pas seulement. Source de tensions, de paradoxes, d’ajustements et d’adaptations transactionnelles incessantes, ces entités sont acceptées et reconditionnées en de nouveaux modèles opérants et objectivés. Prenant l’apparence de formes institutionnalisées, représentées ou vécues, ces modes d’intervention s’emparent d’espaces latents de liberté et mettent à jour d’autres systèmes de valeurs et d’autres modèles de culture. Producteurs désenchantés de savoirs et de normes, ces objets ont une dynamique propre, souterraine, de transgression, qui échappe largement au contrôle social de l’administration pénitentiaire. Tout en accompagnant, chemin faisant, le parcours de vie de cinq personnes détenues puis sortantes, de façon singulière, découverte a été faite de processus de transformation, de reconquête de soi faites en tension avec des formes d’éducations plurielles et informelles. À l’aune de savoirs techniques de support, apparaissent des apprentissages transitoires, transgressifs et « kleenex », dont le rôle et les usages oscillent entre fugacité opportuniste et cristallisation conscientisée dans la durée. Ces modes d’intervention auraient alors vocation à appareiller les personnes incarcérées : comme des outils qui aident à survivre dans l’institution, à supporter les conditions de l’enfermement et à s’évader virtuellement pour mieux se donner les moyens de se projeter vers un avenir toujours incertain.

  • Titre traduit

    Practices, functions and limits of training in closed circle : the case of prisoners and released inmates in Douai’s detention


  • Résumé

    What is the purpose of this support we give to prisoners? To give them something to do, and to lift the weight of time which both stifles and eats away at their self-esteem in such an oppressive environment? Indeed, but there is more. Sources of tension, of paradox, of adjustment and of incessant change, these institutions are accepted but transformed in to new operational models with new objectives. Starting with this institutionalised form, these new types of initiative permit freedom of expression and remind one of value systems and other forms of culture. Although these sessions have the same origins as the knowledge and rules methods which cause so much disillusionment, they have their own dynamic, their own transgression, which is completely new to the prison administration. Accompanying five individuals, initially whilst in prison, and then when released, in a both individual, resulted in a process of transformation, an appreciated of one's self in a new type of informal and multi-faceted education. Alongside the more classical support techniques are appearing less-known apprenticeships, transitory or spot, whose role and uses vary between fleeting opportunism and concrete in the long term. These methods seek to prepare prisoners. These are tools to help them survive in prison, to endure the incarceration and to travel in a virtual manner in order to give themselves the means to look forward to a future which is uncertain but one that is to be built.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.