Rôle des acides aminés basiques de la partie N-terminale de la protéine de capside dans l’assemblage du virus de l’hépatite C

par Khaled Alsaleh

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Czeslaw Wychowski.

Soutenue le 21-12-2010

à Lille 1 , en partenariat avec Institut Pasteur (Lille) (Institut de recherche) .


  • Résumé

    La fonction majeure de la protéine de capside (C) du virus de l’hépatite C (HCV) est d’interagir avec l’ARN génomique pour former la nucléocapside, un élément essentiel de la particule virale. Les études menées pour identifier les résidus basiques de la protéine C du HCV ont été principalement réalisées à l’aide d’un système acellulaire mais celui-ci ne permettait pas d’évaluer leur effet sur l’infectiosité du HCV. Le développement du système infectieux en culture cellulaire du HCV (HCVcc) permet de préciser le rôle de ces résidus pendant le cycle viral. Dans notre travail, le rôle de ces résidus basiques a été étudié par mutagenèse dirigée en utilisant le système HCVcc. Nous avons modifié les résidus basiques contenus dans deux régions (région 1, aa 6 à 23 et région 2, aa 39 à 62), situés au sein des 62 aa N-terminaux de la protéine C du HCV. Nos résultats ont montré que les résidus de la première région ont un effet mineur sur la réplication virale et qu’ils ne sont pas nécessaires à l’infectiosité du HCV. Par contre, quatre résidus basiques de la deuxième région se sont révélés être essentiels pour la production de particules virales infectieuses. La modification de ces résidus n’a pas d’effet sur la localisation subcellulaire de la protéine C, l’interaction protéine capside-ARN, l’oligomerisation de la protéine de capside et son enveloppement par les membranes intracellulaires. Dans l’ensemble, nos données suggèrent que les résidus basiques R50, K51, R59 et R62 jouent un rôle majeur dans la formation des particules virales infectieuses à une étape précoce, ultérieure à l’assemblage de la nucléocapside virale.

  • Titre traduit

    Role of basic amino acids in the N-terminal region of the core protein in the assembly of hepatitis C virus


  • Résumé

    A major function of the hepatitis C virus (HCV) core protein is the interaction with genomic RNA to form the nucleocapsid, an essential component of the virus particle. Analyses to identify basic amino acid residues of HCV core protein, important for capsid assembly, were initially performed with a cell-free system, which did not indicate the importance of these residues for HCV infectivity. The development of a cell culture system for HCV (HCVcc) allows a more precise analysis of these core protein amino acids during the HCV life cycle. In the present study, we used a mutational analysis in the context of the HCVcc system to determine the role of the basic amino acid residues of the core protein in HCV infectivity. We focused our analysis on basic residues located in two clusters (cluster 1, amino acids [aa]6 to 23; cluster 2, aa 39 to 62) within the N-terminal 62 amino acids of the HCV core protein. Our data indicate that basic residues of the first cluster have little impact on replication and are dispensable for infectivity. Furthermore, only four basic amino acids residues of the second cluster (R50, K51, R59, and R62) were essential for the production of infectious viral particles. Mutation of these residues did not interfere with core protein subcellular localization, core protein-RNA interaction, or core protein oligomerization. Moreover, these mutations had no effect on core protein envelopment by intracellular membranes. Together, these data indicate that R50, K51, R59, and R62 residues play a major role in the formation of infectious viral particles at a post-nucleocapsid assembly step.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.