Essai de construction d'un espace princier : l'exemple des Rorgonides dans le monde franc puis dans le royaume de France et ses marges (vers 600-vers 1060)

par François Doumerc

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Annie Renoux.

Soutenue en 2010

à Le Mans , en partenariat avec Université du Maine. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les Rorgonides sont une des plus importantes familles de la haute noblesse carolingienne, de cette noblesse spatialement très mobile baptisée "Reichsaristokratie" par l’historiographie allemande. Ils doivent leur nom à un gendre de Charlemagne, Rorgon, comte de Rennes puis du Maine dans les années 819-840. Les fils et petits-fils de Rorgon acquirent des positions prédominantes dans le royaume de Charles le Chauve (840-877) et jouèrent un rôle central dans la montée en puissance des Robertiens-Capétiens (878-991). On s’interroge ici sur ce qui fonde l’existence des Rorgonides (un terme forgé au XXe siècle) en tant que famille noble du monde carolingien. En mettant à contribution l’anthroponymie et les règles matrimoniales afin de reconstituer les liens de parenté, il est possible de retrouver la généalogie et l’environnement social des Rorgonides. Leur existence propre découle largement par ailleurs de leur rapport à l’espace franc ; c’est leur capacité à se référer à une ou des stratégie(s) spatiale(s) qui fonde leur identité et qui permet de s’interroger sur leur devenir à l’époque féodale, marquée par une territorialisation poussée de la puissance publique. La territorialisation des cadres spatio-politiques posa aux familles nobles post-carolingiennes la question de la gestion de leur mobilité spatiale et de leurs référents spatiaux.

  • Titre traduit

    An attempt to build a spatial domination : the case of the Rorgonids in the Frankish world and later in the Kingdom of France and its borders (c. 600-c. 1060)


  • Résumé

    The Rorgonids are one of the most important families of the high Carolingian nobility, known as "Reichsaristokratie" in the German historiography. They were named after one of Charles the Great’s sons in law, Rorgon, count of Rennes and later count of Le Mans 819-840. His sons and grandsons achieved influential positions in Charles the Bald’s kingdom (840-877) ; they played a prominent role in the rise of the Robertians-Capetians as a ruling family (878-881). The definition itself of the Rorgonids (a modern taxonomy) is questioned here as they can be considered as a noble Carolingian family. By using anthroponomastics and matrimonial rules in order to reconstruct the family connections, Rorgonids’ genealogy and social background are better known. In other respects Rorgonids’ existence is closely linked with the spatial perceptions they were able to develop. Their ability to elaborate spatial strategies paved the way for their identity and allowed us to estimate their adaptation to the feudal territorialisation of the public power. The spatio-political territorialisation jeopardized the spatial mobility and references of the post-Carolingians noble families.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1175 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 1085-1157

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010LEMA3010
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010LEMA3010
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.