L’œuvre au rouge : alchimie de la création dans la fiction de Nathaniel Hawthorne

par Stéphanie Carrez

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Hélène Aji.

Soutenue en 2010

à Le Mans .


  • Résumé

    Voir ses caractères d’imprimerie en plomb se transformer en or sur la page du livre, tel est le rêve exprimé par le narrateur dans la préface de The Scarlet Letter, l’œuvre la plus emblématique de Nathaniel Hawthorne. Ce détail constitue le point de départ d’un travail visant à démontrer que la référence à l’alchimie n’est pas simplement anecdotique, mais représente au contraire un motif essentiel dans un très grand nombre de textes de Nathaniel Hawthorne. Ce motif se déploie d’abord à partir de sources variées dont l’influence est indéniable et dont Nathaniel Hawthorne propose une synthèse idiosyncrasique. L’étude des personnages se rattachant à cette thématique permet de montrer comment le motif rayonne à partir d’un centre pour baigner finalement l’ensemble du corpus dans une lumière alchimique, dépassant largement les limites thématiques qui lui sont habituellement attribuées. Ce travail pose la thèse selon laquelle l’importance de ce motif dans les œuvres fictionnelles de Nathaniel Hawthorne a pour corollaire la relation qui se tisse entre alchimie et création artistique, voire littéraire, à travers les liens qui unissent personnages d’alchimistes, d’artistes et de narrateurs. La référence à l’alchimie sert de support à l’expression métaphorique du mystère de la création artistique et le symbole lui-même devient alchimique dans des textes pourtant profondément marqués par l’héritage de l’herméneutique puritaine, entraînant alors la mise en œuvre de modalités de lecture elles aussi alchimiques.

  • Titre traduit

    The red stage of the opus : alchemy and creation in Nathaniel Hawthorne’s fiction


  • Résumé

    The narrator mentions in the introductory text of The Scarlet Letter that he dreams of seeing the lead characters of his fiction turn to gold on the page. This reference to alchemy in Nathaniel Hawthorne’s writings is not merely anecdotal and should on the contrary be considered as a major motif in many of his writings. The alchemical theme in Hawthorne’s works is shaped by references to various sources but also by a personal synthesis of these influences. The study of the numerous characters related to alchemy in his works demonstrates that an alchemical light radiates from a critically identified centre but illuminates the entire fiction and extends largely beyond the thematic limits within which it is usually kept. This study aims at demonstrating that the pervasiveness of the alchemical motif and its many intersections with the theme of artistic creation point to the metaphorical expression of the alchemical mystery of literary creation. The Hawthornian symbol itself becomes alchemical; though the Puritan hermeneutic method remains a major inheritance, it thereby entails an alchemical form of reading.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (511 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 459-500. Index p. 501-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010LEMA3005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.