La déformation gravitaires des côtes à falaises sédimentaires : modélisations numériques et expérimentales du secteur côtier Le Havre – Antifer (Haute-Normandie)

par Jérôme Le Cossec

Thèse de doctorat en Géosciences

Sous la direction de Bruno Vendeville et de Anne Duperret.

Soutenue en 2010

à Le Havre .

  • Titre traduit

    Gravitational sliding of coastal sedimentary cliffs : numerical and experimental modeling on the coastline section between Le Havre and Antifer (Upper-Normandy)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les effets des niveaux d'argiles et de sables sur les instabilités gravitaires affectant les falaises côtières du Crétacé en Haute-Normandie, le long du littoral de la Manche entre les caps de la Hève et d'Antifer. L'impact de ces niveaux potentiels de décollements a requit une caractérisation mécanique des lithologies affleurantes. Le comportement de ce trait de côte a alors été analysé par une la simulation numérique en éléments finis (code ADELI) et une modélisation expérimentale avec surpression de fluides aux pores. Ces falaises sont affectées par un glissement translationnel vers la mer guidé localement par les argiles. Deux formations guident les déformations : les argiles du Kimméridgien situées en base de falaise et les argiles du Gault de l'Albien situées à une hauteur variable en front de falaise. Au-dessus du Gault, la craie du Cénomanien est affectée par un réseau de failles normales dont la propagation dans les terres varie avec la position verticale du Gault. En dessous, la basse falaise constituée des argiles du Kimméridgien, de l'Albien et des sables Aptien est extrudée avec une amplitude accentuée par l'élévation des argiles. Les niveaux d'argiles sont progressivement enfouis sous la plateforme littorale en progressant vers le Nord, du fait d'un pendage de 0,7° NE. Il en résulte une évolution différentielle du trait de côte avec des vitesses de glissement plus importantes au sud, qu'au nord. Cette évolution différentielle entraine une réorientation du trait de côte vers l'est ; hypothèse renforcée par les donnés bathymétriques mettant en évidence une géométrie en éventail entre les caps de la Hève et d'Antifer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XI-289 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-254

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : STH 930

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 10 LEHA 0006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.