Formalismes non classiques pour le traitement informatique de la topologie et de la géométrie discrète

par Agathe Chollet

Thèse de doctorat en Mathématiques et applications

Sous la direction de Guy Wallet et de Éric Andres.

Soutenue le 07-12-2010

à La Rochelle , dans le cadre de Sciences et Ingénierie pour l'Information , en partenariat avec Conseil Régional de Poitou-Charentes (Conseil Régional) .

Le président du jury était Jean Petitot.

Le jury était composé de Guy Wallet, Éric Andres, Jean Petitot, Gilles Dowek, Henry Lombardi, Jean-Pierre Reveillès, Michel Berthier, Laurent Fuchs.

Les rapporteurs étaient Gilles Dowek, Henry Lombardi, Jean-Pierre Reveillès.


  • Résumé

    L’objet de ce travail est l’utilisation de certains formalismes non classiques (analyses non standard, analyses constructives) afin de proposer des bases théoriques nouvelles autour des problèmes de discrétisations d’objets continus. Ceci est fait en utilisant un modèle discret du système des nombres réels appelé droite d’Harthong-Reeb ainsi que la méthode arithmétisation associée qui est un processus de discrétisation des fonctions continues. Cette étude repose sur un cadre arithmétique non standard. Dans un premier temps, nous utilisons une version axiomatique de l’arithmétique non standard. Puis, dans le but d’améliorer le contenu constructif de notre méthode, nous utilisons une autre approche de l’arithmétique non standard découlant de la théorie des Ω-nombres de Laugwitz et Schmieden. Cette seconde approche amène à une représentation discrète et multi-résolution de fonctions continues.Finalement, nous étudions dans quelles mesures, la droite d’Harthong-Reeb satisfait les axiomes de Bridges décrivant le continu constructif.

  • Titre traduit

    Non classical formalisms for the computing treatment of the topoligy and the discrete geometry


  • Résumé

    The aim of this work is to introduce new theoretical basis for the discretization of continuous objects using non classical formalisms. This is done using a discrete model of the continuum called the Harthong-Reeb line together with the related arithmetization method which is a discretisation process of continuous functions. This study stands on a nonstandard arithmetical framework. Firstly, we use an axiomatic version of nonstandard arithmetic. In order to improve the constructive content of our method, the next step is to use another approach of nonstandard arithmetic deriving from the theory of Ω-numbers by Laugwitzand Schmieden. This second approach leads to a discrete multi-resolution representation of continuous functions. Afterwards, we investigate to what extent the Harthong-Reeb line fits Bridges axioms of the constructive continuum.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.