Langues en contact en milieu insulaire. Le trilinguisme seychellois : créole, anglais, français

par Marie-Reine Confait

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Lambert-Félix Prudent.

Le président du jury était Jean-Claude Carpanin Marimoutou.

Le jury était composé de Robert Chaudenson.

Les rapporteurs étaient Didier de Robillard.


  • Résumé

    Cette recherche cherche à confirmer notre hypothèse sur les écarts entre les statuts constitutionnels des langues seychelloises (créole, anglais et français) et leurs usages dans la pratique. Elle présente la répartition des fonctions, des rôles et des usages linguistiques dans les institutions clés selon leur status et corpus d'après le modèle de Chaudenson (2004). Elle étudie les relations entre les attitudes, représentations et comportements linguistiques des locuteurs et analyse les lignes d'intervention en termes d'aménagement linguistiques et de décisions glottopolitiques. Cette thèse offre une documentation exhaustive sur l'histoire des politiques linguistiques seychelloises de l'époque coloniale jusqu'à nos jours. Pour vérifier notre hypothèse, nous avons mené 4 enquêtes (entretiens et questionnaires) impliquant une population de 689 personnes comprenant des hauts fonctionnaires, des enseignants et des élèves. Les résultats des enquêtes confirment que les pratiques des locuteurs ne sont pas en conformité avec la loi constitutionnelle relative aux langues. Ils montrent que le trilinguisme seychellois entraîne une triglossie hiérarchisée à différents degrés où chaque langue trouve son « créneau » en fonction des situations d'usages, des représentations et des compétences des locuteurs. Enfin, cette recherche montre que le trilinguisme seychellois reflète un modèle harmonieux où coexiste une complémentarité des fonctions des langues.

  • Titre traduit

    Languages in contact in a small Island context : trilingualism in Seychelles - creole, english, french


  • Résumé

    This research sets out to test the hypothesis on the disparity between the constitutional status of the languages of the Seychelles (Creole, English and French) and their usage. lt shows the distribution of languages in key institutions in relation to Chaudenson's description of status and corpus (2004). lt examines the relationship between linguistic attitudes and representations and behaviour and analyses strategies related to language management and glottopolitical decisions. This thesis presents an exhaustive documentation on the history of linguistic policies in Seychelles from colonial times to the present. To support our hypothesis, 4 surveys (interviews and questionnaires) were conducted with a sample population of 689 persons comprising high ranking government officiais, teachers and students. Results from these surveys show that the speakers' pratices are not in line with the Constitutional lawwith regards to languages. They illustrate that the Seychelles trilingual context involves a stratified triglossia at different levels whereby each language finds its « slot » in relation to contextual usage, representations and speakers' competence. Finally, this research suggests that Seychelles' trilingualism exists in an harmonious way where a complementarity of language functions is the norm.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de La Réunion. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.