Mécanismes décisionnels pour la reconfiguration dynamique des réseaux de distribution électrique

par Trung Hieu Nguyen

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Bertrand Raison et de Eric Zamaï.

Soutenue en 2010

à Grenoble, INPG .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Decisions mechanisms for reconfiguring of power distribution networks


  • Résumé

    Dans un réseau électrique (cadre d’étude : le réseau de distribution HTA), si un défaut se produit (pour des raisons techniques comme l’usure des ressources, les incidents sur les conducteurs…), la fourniture d’électricité pour les clients impactés par le défaut et ses conséquences est interrompue suite au fonctionnement des dispositifs de protection. Le but de notre recherche consiste à développer et mettre en œuvre une méthode de reconfiguration d’un réseau de distribution après un défaut. Cette méthode devra proposer une solution la plus proche possible de la solution optimale avec un temps de calcul réduit. Une analyse des différences/analogies entre les deux systèmes (électrique et production) a été réalisée. En se reposant sur cette analyse, nous avons proposé une modélisation du réseau d’étude (HTA) ainsi que une démarche générale de la méthode de reconfiguration d’un réseau après un défaut. Du point de vue de la modélisation d’un réseau d’étude, nous avons proposé une manière générale pour modéliser un réseau afin d’appliquer la méthode de reconfiguration d’un réseau. D’après cette manière, un réseau est modélisé par des opérations de préparation (changeant l’état des opérations de ressources) et des opérations induites (changeant l’état électrique). En se basant sur ce modèle, nous pouvons déterminer complètement l’état mécanique et l’état électrique du réseau correspondant si un manœuvre (opération de ressource) de l’exploitant du réseau est réalisé. Du point de vue de la méthode de reconfiguration d’un réseau après un défaut développée comporte quatre étapes : la recherche des configurations possibles en se basant sur la construction d’un graphe des opérations d’activation des connexions dans un réseau, la recherche des configurations exploitables pour sélectionner les configurations possibles qui fonctionnent en sécurité (selon un calcul de la répartition des charges des configurations possibles), la construction des séquences des manœuvres à manipuler et le chois de la séquence optimale par le critère de temps d’exécution, l’optimisation de plus de la la séquence choisie est réalisée par un recherche et une insertion des opérations en parallèle dans la séquence. Cette décomposition de la méthode a toujours pour le but de réduire la masse de calculs de la méthode et donc le temps de calcul de la méthode. Une application d’un cas concret est exécutée pour un réseau de 123 nœuds IEEE. Quelques analyses et commantaires sont réalisés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 64 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS10/INPG/0025/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS10/INPG/0025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.