Pitseng de Thomas Mofolo, roman sesotho (Afrique australe) : texte et contexte

par Limakatso Elizabeth Chaka

Thèse de doctorat en Langue, littérature et sociétés du monde. Etudes africaines

Sous la direction de Ursula Baumgardt.

Soutenue en 2010

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Thomas Mokopu Mofolo (1876-1948), né au Lesotho, est l'auteur de trois romans de langue sesotho : "Moeti oa bochabela" (1907), "L'homme qui marchait vers le soleil levant" (2003), "Pitseng" (1910) et "Chaka" (1925), "Chaka, une épopée bantoue" (1940). L'objectif de la thèse est d'analyser le roman "Pitseng" en le situant par rapport à son contexte de production et à l'ensemble de l'oeuvre romanesque de l'auteur. Pour ce faire, nous traduisons le roman en français, en respectant le registre de langue et le style proche de l'oralité, et Mofolo étant le premier romancier de langue sesotho, le contexte d'émergence de cette littérature est étudié notamment le rôle de la prese missionnaire et sa relation avec la littérature locale ainsi que la standardisation de l'orthographe de la langue sesotho du sud en 1906 (chapitre 1). L'analyse du roman Pitseng comprend cinq chapitres : la présentation générale portant sur l'organisation du récit, l'articulation des thèmes et les rôles des personnages (chapitre 2) ; l'étude de l'espace, notamment des éléments qui entrent en jeu pour construire l'espace référentiel, imaginaire et culturel (chapitre 3) ; l'analyse de la société traditionnelle telle qu'elle apparaît dans le roman, en particulier l'ensemble des valeurs dont celle, centrale, de l'humanisme (chapitre 4) ; l'observation de la langue et du rôle du narrateur (chapitre 5) donnent accès aux représentations de la conscience et du pluralisme linguistiques de l'Afrique australe ainsi qu'à la construction du discours des sociètés traditionnelle et chrétienne dans le roman ainsi que celle du style oral dans son rapport avec l'écriture romanesque (chapitre 6). L'analyse des deux autres textes de l'auteur, "L'homme qui marchait vers le soleil levant" (chapitre 7) et "Chaka" (chapitre 8), permet de comprendre l'articulation de "Pitseng" avec ces oeuvres.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Thomas Mokopu Mofolo (1876-1948), born in Lesotho, is the author of three novels written in Sesotho language : "Moeti oa bochabela" (1907), "L'homme qui marchait vers le soleil levant" (2003), "Pitseng" (1910) et "Chaka" (1925), "Chaka, une épopée bantoue" (1940). The aim of this research is to study the novel "Pitseng", analyze the context of its production as well as its relationship with the other literary works of author. In order to achieve this, we translate the novel into French, in a way that respects the language register and the oral style of the original novel. Mofolo is the first novelist to write in Sesotho. The research therefore dealswith the emergence of Sesotho literature, in particular, the role of the missionary press and its relationship with the local literature. It begins by examining the 1906 standardization of Southern Sesotho orthography (Chapter 1). The analysis of the novel itself is presented in the first five chapters. Chapter 2 provides a discussion of the general presentation of the novel focusing on the structure of the narrative, themes and characters. Chapter 3 deals with the referential, imaginary and cultural settings in "Pitseng". Chapter 4 analyses the portrayal of traditional society, in particular its values at the centre of which is humanism. Chapter 5 is an analysis of language and the role of the narrator in fictional prose. It studies the representation of the linguistic awareness and pluralism of Southern Africa as well as the construction of discourse characteristic of traditional and Christian societies. Chapter 6 probes into relationship between orality and written fictional prose. A comparative analysis of "Pitseng" with the other two novels of the author appears in Chapter 7 which deals with "Moeti a bochabela" ("L'homme qui marchait vers le soleil levant"), and Chapter 8 wich focuses on "Chaka". This comparative approach is expected to enhance the understanding of the articulation of "Pitseng" with these two literaty works.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (330-268 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 319

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.