De la neutralité à l’alliance : aux origines de la prééminence américaine en Turquie, 1939-1947

par Pinar Dost

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Vaïsse.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Le qualificatif officiel de la politique extérieure de la Turquie pendant la Seconde Guerre mondiale est la neutralité. Néanmoins pendant la guerre, la Turquie est devenue l’ "alliée" d’un camp et l’"amie" de l’autre ; elle a acheté des armes et vendu son chrome aux deux camps, elle a obtenu des crédits des deux camps et leur accordé des facilités. Nous sommes ainsi face à différentes tactiques dont le but est le même : rester en dehors de la guerre. Contrairement à l’historiographie des relations turco-américaines selon laquelle les Etats-Unis ne se sont intéressés à la Turquie qu’à partir de la déclaration de la Doctrine Truman, dans le cadre de la politique d’endiguement de l’U. R. S. S. , il faut rechercher les origines de la prééminence américaine en Turquie dans la période même de la guerre. C’est pendant la guerre que les décideurs américains ont cru à la nécessité de supprimer toutes les barrières entravant les échanges commerciaux, d’utiliser l’économique pour infléchir le politique ; c’est par le changement de leur conception sur la sécurité pendant la guerre et afin de stopper, loin du territoire américain, de futurs conflits possibles que les Etats-Unis ont pris conscience de leur besoin en bases militaires en outre-mer et c’est surtout pendant la guerre qu’ils ont commencé à concurrencer les Britanniques au Moyen-Orient. Les menaces soviétiques sur la Turquie à partir de 1945 donnent un prétexte aux Américains d’appliquer une politique d’expansion vers la Turquie, politique déjà planifiée pendant la guerre.

  • Titre traduit

    From neutrality to the alliance : the origins of the American preponderance in Turkey, 1939-1947


  • Résumé

    The official foreign policy of Turkey during the Second World War was the neutrality. Nonetheless, during the war Turkey became the “ally”of one camp and the friend of the other; Turkey bought weapons and sold its chrome to both camps, obtained credits and offered them the facilities of the country. It is possible to observe different tactics of the Turkish government, while the goal remains the same: to stay out of the war. Contrary to the historiography of the Turkish-American relationships which claimed that the sole interest of USA in Turkey was only after the declaration of the Truman Doctrine, and within the political frame of the containment of USSR, the origins of the preemminance of USA in Turkey should be seeked during the war as well. It is during the war that the American officials believed in the necessity of cutting all the barriers that obstructed the commericial exchange, of utilising the economy in order to inflict the politics; this is enabled by their new definition of national security that emerged during the war. One of the goals that resulted from this new concept was to stop any possible conflicts in the distant territories that were needed as overseas military bases and it is especially during the war that they got into competition with the Great Britain concerning the Middle East. The Soviet threat suspending over Turkey starting from 1945 onwards offered the Americans the pretext to realize an expansion policy towards Turkey, a policy already plannified during the war.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (565 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 543-562. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sciences Po Paris (Campus de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.