Le Brésil et le Mexique dans le multilatéralisme onusien depuis 1945 : les dynamiques circulaires de l'engagement multilatéral

par Mélanie Albaret

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guillaume Devin.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Nous explorons les dynamiques circulaires du multilatéralisme, c’est-à-dire les liens entre les dimensions internes et externes de l’insertion d’un acteur dans le jeu onusien. Après avoir étudié dans une perspective historique l’insertion multilatérale du Brésil et du Mexique, nous distinguons trois manières d’être de ces pays à l’ONU : amultilatérale, multilatérale limitée, multilatérale. Avec la première posture, les Etats refusent la coopération multilatérale. L’appartenance à une organisation internationale ne génère que l���apathie des dirigeants, ou est détournée vers la réalisation d’objectifs non-multilatéraux. Ils se coupent donc des répercussions potentielles d’une telle pratique sur le jeu interne et acceptent passivement les politiques de puissance et de souveraineté à l’œuvre. Le multilatéralisme limité est caractéristique des régimes autoritaires brésilien et mexicain. Il a pour double objectif de préserver les dirigeants des effets potentiellement déstabilisateurs du multilatéralisme tout en profitant de sa fonction de légitimation collective. Cette attitude sélective et restreinte obstrue les processus d’autonomisation et nourrit les crispations à l’ONU. Dans le troisième cas, les acteurs, étatiques ou non, des deux pays étudiés s’investissent dans le multilatéralisme, cette fois en acceptant toutes les règles du jeu. Ils souscrivent aux effets ransformateurs de l’engagement multilatéral et n’hésitent pas à en faire usage pour conforter les processus internes d’ouverture et de libéralisation ou instiller d’autres changements. Ils insufflent ainsi de la vitalité aux organisations internationales, tout en exigeant d’elles qu’elles s’adaptent à leur activisme.

  • Titre traduit

    Brazil and Mexico in the United Nations multilateralism since 1945 : the circular dynamics of multilateral commitment


  • Résumé

    We examine the circular dynamics of multilateralism, that is the links between domestic and external dimensions of one actor’s multilateral insertion in the United Nations game. After studying the multilateral insertion of Brazil and Mexico in a historical viewpoint, we distinguish three ways these countries act at the United Nations : amultilateral, limited multilateral, and multilateral. With the first position, states refuse multilateral cooperation. Belonging to an international organization does not generate anything else than leaders’ apathy or is diverted to the achievement of on-multilateral purposes. By doing so, they cut off from this practice’s potential repercussions on the domestic game and they passively accept power politics and sovereign logics. Limited multilateralism is characteristic of Brazilian and Mexican authoritarian regimes. Its double objective is to protect leaders from multilateralism potentially destabilizing effects while benefiting from its collective legitimization function. This selective and restricted attitude obstructs autonomization processes and fosters tensions at the United Nations. By the third way, state and non-state actors from the two studied countries get involved in multilateralism and accept all the rules of the game. They subscribe to the transforming effects of multilateral involvement and do not hesitate to use them so as to reinforce domestic processes of opening and liberalization, or in order to instill other changes. Thus, they blow vitality into the international organizations while requiring them to adapt to their activism.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Presses de Sciences Po à Paris

Puissances moyennes dans le jeu international : le Brésil et le Mexique aux Nations Unies


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (548 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 407-482

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 10/IEPP/0073
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-2010-48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Presses de Sciences Po à Paris

Informations

  • Sous le titre : Puissances moyennes dans le jeu international : le Brésil et le Mexique aux Nations Unies
  • Dans la collection : Relations internationales , 2
  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • ISBN : 978-2-7246-1280-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [201]-213
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.