Dimensions identitaire, sécuritaire et sociétale de la politique étrangère de Taiwan dans le domaine de la lutte contre les maladies infectieuses (2000-2008)

par Vincent Rollet

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Astrid von Busekist.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Alors que ces dernières décennies ont été caractérisées par une accélération de l’émergence ou de la réémergence des maladies infectieuses de nombreux gouvernements ont inscrit la lutte contre ces maladies à l’agenda de leur politique étrangère. Deux questions se posent alors : quelle fut la nature de ces politiques étrangères et quelles furent les dynamiques qui les incitèrent et/ou les conditionnèrent ? Pour répondre à ces interrogations et contribuer à la reflexion plus générale portant sur le lien entre «politique étrangère» et «santé», ce travail s’intéresse au cas de Taiwan. Cette étude montre ainsi que malgré la situation particulière de Taiwan sur la scène internationale, son gouvernement conduisit à partir de 2000 une politique étrangère dans le domaine de la lutte contre les maladies infectieuses qui prit plusieurs formes différentes. Mobilisant les outils conceptuels proposés par les courants constuctiviste, réaliste et libéral des Relations internationales pour analyser la politique étrangère, cette thèse propose alors une interprétation originale de cette politique étrangère qui considère et démontre en effet que les identités corporative, de rôle, de type et collective de Taiwan, ses exigences de sécurité et les demandes émergeant de sa société représentent des facteurs ayant pu influencer la mise en œuvre de cette politique étrangère. Ce travail conclut que la politique étrangère que Taiwan a conduite entre 2000 et 2008 dans le domaine de la lutte contre les maladies infectieuses posséda des dimensions identitaire, sécuritaire et sociétale et met en évidence le caractère multidimensionnel que peut revêtir une politique étrangère dans le domaine de la santé.

  • Titre traduit

    Identity, security and societal dimensions of Taiwan’s foreign policy against infectious diseases (2000-2008)


  • Résumé

    While the last decades have been characterized by the acceleration of the emergence or re-emergence of infectious diseases, many governments have placed the fight against these diseases on their Foreign policy agenda. Two main questions can be raised: what has been the nature of their foreign policy and which dynamics prompted or conditioned them? To answer these questions and to contribute to the general debate on the link between « Foreign policy » and « Health », this research will focus on the Taiwan case. It shows that despite the particular situation of Taiwan on the international scene, since 2000, its government has conducted a specific foreign policy to fight against infectious diseases which has taken several forms. Calling upon the conceptual tools proposed by the Constructivist, Realist and Liberal streams of International Relations commonly used to analyse Foreign Policy, this thesis provides an original interpretation of this foreign policy. It also shows that corporative, role-type and collective identities, as well as exigencies of security and societal demands, represent the explicative factors of this foreign policy. This research concludes that the Foreign Policy conducted by Taiwan between 2000 and 2008 in the fight against infectious diseases held identity, security and societal dimensions, which then displays the multidimensional aspect of a Foreign Policy in the field of Health.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (782 p.)
  • Annexes : Bibliogr. vol.2, p. 727-782

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.