L'intégration des TIC dans l'enseignement supérieur : le cas des campus numériques français

par Sana Miladi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christine Musselin.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L’opération « campus numeriques » est le premier exemple d'initiative ministérielle "affichée" ou "visible" d'intégration des TIC dans les universités françaises. Elle constitue non seulement un programme de rénovation pédagogique incitant les universités à développer des formations médiatisées mais elle est également porteuse d'un projet de rénovation organisationnelle. Les campus numériques semblent être un vecteur de transformation de l'enseignement supérieur par les TIC. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressée à l'impact des TIC sur les universités et plus particulièrement sur les activités d'enseignement à travers la mise en œuvre des campus numériques dans leurs dimensions pédagogiques, organisationnelles, politiques, bien au-dela d'une vision techniciste. A travers une étude approfondie de six cas de campus numériques français, nous avons cherché à apporter une meilleure compréhension des transformations des universités et du travail universitaire au contact des TIC. L'exploration de notre échantillon de campus numériques nous a permis de distinguer deux grands types de campus : les campus "stratégiques-rationalisés" et les campus "opportunistes-artisanaux". Les caractéristiques de ces deux campus sont différentes tant en ce qui concerne l'élaboration de la réponse a l'appel d'offres qu'en ce qui concerne leur mise en œuvre une fois gagné l'appel a projet. Cependant, qu'il soit "stratégique-rationalisé" ou "opportuniste-artisanal", aucun des campus étudiés n'est parvenu a s'intégrer au sein des établissements qui l'accueillent. Ces campus remettent en cause l'identité professionnelle et culturelle des enseignants et l'autonomie des universités.

  • Titre traduit

    Integration of ICTs in higher education : the case of French digital campuses


  • Résumé

    Operation “digital campuses» is the first example of government "displayed" or "visible" integration of ICTs in French universities. It is not only an educational program for renovation meant to encourage universities to develop publicized training but it is also a carrier of an organizational renovation project. The digital campuses seem to be a transformation vector of higher education by ICTs. In this thesis, we are concerned with the impact of ICTs on universities and especially on the activities of teaching through the implementation of the digital campuses in their learning, organizational and political scopes, well beyond a technics vision. Through a comprehensive study of six cases of French digital campuses, we seek to provide a better understanding of transformations of universities and university work in contact with ICTs. The exploration of our sample of digital campuses allowed us to distinguish two major types of campuses: "strategic-rationalized" campuses and "opportunistic-craft” campuses. The characteristics of these two are different as regards the development of a response to the invitation to tender or in terms of their implementation once the call projet won. Nevertheless, wether "strategic-rationalized" or “opportunistic-craft", no campus study has managed to integrate into host institutions. These campuses question the cultural and professional identities of teachers and the autonomy of universities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (336 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 310-331

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.