Romania at voting age : 18 years of electoral change in post-communism

par Silviu Matei

Thèse de doctorat en Science politique. Sociologie politique et politiques publiques

Sous la direction de Nonna Mayer.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .

  • Titre traduit

    La Roumanie à l'âge de vote : 18 ans de changements électoraux en post-communisme


  • Résumé

    Quel est le bilan électoral après les premières 18 années de démocratie en Roumanie ? Comment ont voté les Roumains aux six premières élections libres ? Le but de cette étude est, tout d’abord, de mesurer le degré de stabilisation du système de partis en utilisant quatre indicateurs consacres : la fragmentation électorale, la volatilité, la polarisation et le niveau d’abstention. Ensuite, à l’aide des modèles de re��gression écologique, on analyse les déterminants sociaux et contextuels de la participation électorale en Roumanie sur la base des données agrégées au niveau de la commune. Quels sont les variables qui ont le plus d’influence sur l’abstention électorale ? Le modèle stiatistique intègre des variables démographiques (âge, niveau d’étude, fragmentation ethnique, niveau d’urbanisation) et des variables systémiques et contextuelles (niveau d’abstention aux élections précédentes, fractionalisation et polarisation électorale locale, taux du vote pour les partis gagnant ou perdant aux élections précédentes). Des analyses d’inférence écologique viennent à l’appui pour soutenir les résultats. Enfin, on détermine les axes majeurs des divisions sociales et de leurs alignements électoraux. A cette fin, on utilise un modèle d’analyse géométrique des données (ACP) et des méthodes géostatistiques et de géographie électorale.


  • Résumé

    How does the electoral scene looks in Romania after the first 18 years of democracy? How did the Romanians vote at the first six free elections? The purpose of this study is, first, to measure the degree of stabilisation of the party system using four classic indicators: the electoral fragmentation, volatility, the polarisation and the level of abstention. Then, using ecological regression models, we analyse the social and contextual determinants of turnout in Romania based on aggregated data at the commune level. What are the variables that have the greatest influence on abstention? The statistical model includes demographic variables (age, education, ethnic fragmentation, urbanisation level) and systemic and contextual variables (level of turnout at previous elections, local electoral polarisation and fractionalisation, vote share of the winner and looser parties at the previous elections). Ecological inference analyses are used to support the results. Finally, we determine the major axes of social divisions and their electoral alignments. To this end, we use a model of geometric data analysis (PCA), geostatistical methods and electoral geography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212-15 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-189. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.