La science en projets : régimes de financement et reconfigurations du travail des chercheurs académiques : le cas des sciences et technologies de l'information et de la communication en France (1982-2006)

par Julien Barrier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christine Musselin.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    En France, depuis la fin des années 1970, sous l’effet des réorientations profondes des modalités et des justifications du financement public de la recherche – marquées entre autres par le recours de plus en plus systématique à des financements sur projet – les chercheurs académiques ont été confrontés à des impératifs croissants d’accountability et de contribution au développement industriel. A partir du cas de la recherche académique dans les sciences et technologies de l’information et de la communication, cette thèse propose de saisir ces changements sous l’angle de la reconfiguration du travail des chercheurs et de leur autonomie professionnelle. L’argument central développé dans la thèse est que, si l’autonomie des chercheurs n’est pas radicalement remise en cause, les contraintes et les opportunités portées par l’évolution des régimes de financement viennent redéfinir les conditions de possibilité et les formes d’exercice de cette autonomie. Ce faisant, elles reconfigurent l’organisation et le contenu du travail des chercheurs. Outre l’expansion de nouvelles « tâches d’articulation » qui répondent aux transformations de la concurrence pour l’accès aux ressources et de la gestion de réseaux de partenariats industriels, on assiste à un processus de rationalisation du travail de recherche, destiné à équilibrer logiques d’exploration et d’exploitation dans la production de connaissances scientifiques, ainsi qu’à l’accroissement de la division du travail au sein des groupes de recherche, mais dont le fonctionnement reste aligné sur des logiques collégiales.

  • Titre traduit

    Follow the money : changing funding regimes in public research and the transformations of academic work : the case of research in information & communication technologies in France (1982-2006).


  • Résumé

    Over the last three decades, the rationales and the mechanisms for the allocation of funding to academic research have fundamentally changed in France – echoing similar evolutions occurring in most OECD countries. Project funding, as opposed to core funding, has gradually become one the main sources of support for research centers. Academics have been subjected to growing levels of accountability and urged to produce more applied knowledge, driven by the objective to contribute to industrial innovation and economic growth. Focusing on the case of research in the field of Information and Communication Technology (ICT), this dissertation seeks to understand the impact of these changes on research practices and the professional autonomy of academic researchers. While researchers’ professional autonomy has not been radically challenged, the constraints stemming from changes in funding regimes have redefined the conditions of possibility and the traditional forms of academic autonomy. As a result, they have reconfigured the organization and the contents of academic work. The role of “articulation work” has expanded to deal with changing patterns of competition for resources and the organization of industrial collaborations. In addition, researchers have developed new forms of organization of their work to deal with increasing tensions between exploration and exploitation in the production of knowledge. Last, these changes have increased the division of work within research groups, but relations between researchers remain collegial rather than managerial.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 389-409

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Institut universitaire de technologie. Bibliothèque Gaston Berger.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.