Les professeurs de Classes Préparatoires aux Grandes Écoles : une élite au service des élites ?

par Jacques-Benoît Rauscher

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Agnès Van Zanten.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les professeurs de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles constituent un groupe encore non étudié en tant que tel par la sociologie. Cette étude a pour objectif d’analyser les contours de ce groupe et le rôle qu’il remplit en expliquant comment ces enseignants participent, en fonction des caractéristiques qui sont les leurs, à la conquête et au maintien de la position particulière qu’ils occupent. Elle cherche également à analyser quels comportements ils adoptent pour construire, au quotidien et dans des situations variées, la légitimité dont ils peuvent bénéficier. Pour mener à bien à cette étude, notre travail s’est concentré sur trois axes principaux : la caractérisation de ce groupe, l’analyse des disparités le traversant et son rapport au changement. En s’appuyant sur des entretiens avec ces professeurs, sur une enquête par questionnaire et sur le dépouillement d’archives émanant des associations spécialisées, ce travail met en avant le fait que les professeurs de classes préparatoires constituent plus un « segment professionnel » particulier qu’une élite du corps enseignant secondaire. Dans un tel cadre, cette recherche montre que ces professeurs peuvent se prévaloir à la fois d’une légitimité normative et d’une légitimité pragmatique. Ces deux types de légitimités permettent à ces enseignants de ne pas adopter une attitude défensive comparable à celle des professeurs du secondaire quand des changements se manifestent dans l’institution qu’ils servent. Ce travail met enfin en avant combien ce groupe est traversé par des disparités relatives en particulier à la matière enseignée, au statut de l’établissement et au contexte local d’exercice.

  • Titre traduit

    The teachers of the Classes Préparatoires aux Grandes Écoles


  • Résumé

    Teachers of Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles have an important place in the selection and the socialization of the elites in France. This research examines the characteristics of this group, its heterogeneity and its behavior in changing situations. This work is based on interviews, on a questionnaire sent to all French teachers and on an historical study about teachers' associations. This study highlights the fact that these teachers are more a specific “segment” in their professional group than a professional elite. In such a context, this research shows that teachers can take advantage of both a normative legitimacy and pragmatic legitimacy. These two types of legitimacy explain why the teachers of Classes Préparatoires, in contrast with the other French teachers, do not adopt a defensive posture, when changes occur in their institution. This work finally puts forward how this group is marked by disparities relating in particular to the status of the institution and the local context of practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (410 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [331]-339

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.