L'européanisation des politiques de défense ? : les cas de la France et du Royaume-Uni 1995-2002

par Elizabeth Sheppard

Thèse de doctorat en Science politique. Sociologie politique et politiques publiques

Sous la direction de Christian Lequesne.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    La politique de défense est restée traditionnellement en dehors des compétences de l’Union européenne (UE), demeurant une politique régalienne sous l’autorité de l’Etat-nation. De multiples façons, cette « exception » de la défense a favorisé sa mise à l'écart de l'analyse des politiques publiques, et plus particulièrement des travaux consacrés aux politiques européennes. Néanmoins l’évolution du contexte sécuritaire depuis la chute du mur de Berlin a mis en avant le besoin de s’affranchir de cet exceptionnalisme pour aborder la défense avec les mêmes outils que toute autre politique publique. La modernisation des forces armées nationales et des politiques de défense en Europe à partir du milieu des années 1990, ainsi que la création inattendue d’une défense européenne, interrogent l’influence des acteurs hétéroclites à tous les niveaux de gouvernance dans l'Union européenne. La France et le Royaume-Uni ont réorganisé leurs forces armées sur les concepts d’interarmisation et d'interopérabilité et sur la mise en réseaux les sous-tendant, soulignant la priorité donnée aux opérations en coalitions multinationales. Bien que l’UE n’ait pas dicté ces évolutions, faute d'en avoir l’autorité légitime, elle a néanmoins servi de catalyseur pour ce changement de politique publique et a constitué un forum favorisant le transfert de politiques publiques grâce à des mécanismes tels que la socialisation. Cette étude de cas permet ainsi d'exposer par quels processus l’européanisation des politiques publiques influence le domaine régalien de la politique de défense nationale, que ce soit par ses structures formelles ou par le jeu de réseaux informels.

  • Titre traduit

    ˜The œEuropeanization of defence policies? : the cases of France and the United Kingdom1995-2002


  • Résumé

    Defense policy has traditionally remained outside the realm of EU authority, remaining sovereign domains of the Nation-state. In many ways, the defense “exception” has kept the question out of public policy literature and in particular literature dedicated to the study of European public policy. The progressive evolution of the security context with the fall of the Berlin wall has highlighted the need to move beyond this theoretical exceptionalism to study the question as a public policy like any other. The modernizations of national armed forces and of general defense policy in Europe in the mid-1990s, accompanied by surprising progress in European defense, gives pause to question the multi-dimensional influences of the different levels of governance present within the EU. France and the UK have reorganized their armed forces based on concepts of jointery and interoperability and underlying networks underscoring the importance of coalition warfare. These changes, though not mandated by Europe, who has no real means of doing so, were nonetheless influenced by the EU which catalyzed policy change and provided a forum for policy transfer initiatives through mechanisms such as socialization. These demonstrate the processes by which Europeanization influences national defense policy-making in a sovereign policy domain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (403 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 357-373

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.