The internationalization of the Sudanese conflicts : from South Sudan to Darfur : agenda setting, mobilization and qualifications

par Maria Gabrielsen Jumbert

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Bertrand Badie.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Comment un conflit interne devient-il un enjeu international? L’objet de cette thèse est de comprendre l’internationalisation des conflits au Sud-Soudan et au Darfour, comprise comme le processus par lequel ces deux conflits, dont les enjeux étaient à l’origine essentiellement internes, sont devenus des conflits attirant une grande attention internationale. Nous partons du constat que la mise sur agenda international est loin de concerner tous les conflits armés sur la scène internationale, et qu’il ne convient pas d’expliquer l’internationalisation d’un conflit par rapport à un autre simplement par des niveaux de violence ou des intérêts stratégiques des grandes puissances. Nous proposons tout d’abord d’analyser les internationalisations comme des processus « par le bas », où réseaux d’activistes mobilisés hors du Soudan, essentiellement aux États-Unis et en Europe, mais aussi les mouvements rebelles soudanais et autres représentants de la société civile soudanaise, font pression sur les gouvernements et les organisations internationales pour se saisir de ces conflits. Nous montrons que ces acteurs sont parvenus à imposer leurs qualifications et leur grille d’analyse des conflits et des réponses appropriées, et contribuent ainsi à l’émergence de la norme de l’internationalisation (un conflit interne non résolu « devrait » devenir un enjeu de préoccupation internationale). Les réponses « du haut » sont analysés ensuite, cherchant à comprendre comment ils sont affectés par les pressions « par le bas ». Dernièrement, nous proposons de mettre en lumière la manière dont l’internationalisation influence les dynamiques locales de résolution des conflits.


  • Résumé

    How does an internal conflict become an international issue ? The subject of this thesis is to understand the internationalization of the conflicts in South Sudan and in Darfur, understood as the process through which these two conflicts have gone from being struggles over local and national governance to becoming issues of high level international concern. Internationalization, in the sense of conflicts being set on the agenda, is far from concerning all armed conflicts on the international arena, and referring to levels of violence or strategic interests of the great powers does not explain why a conflict is internationalized and another is not. The first part of the thesis analyses the internationalization processes « from below », where activist networks mobilized outside Sudan, first and foremost in the United States and in Europe, but also the Sudanese rebel movements and other representatives of Sudanese civil society, exert pressure on various governments and international organizations, requiring them to seize themselves of the conflicts. These actors have managed to impose their qualifications of the Sudanese conflicts, and their understandings of the appropriate responses, and thus contribute to the emergence of internationalization as a norm (a conflict not resolved internally should become an issue of international concern). The responses « from above » are then studied, seeking to understand how they are affected by pressure « from below ». Lastly, the thesis shows how internationalization influences local dynamics of conflict resolution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (432-52 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 379-407

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.