Die Kluft zwischen Regierenden und Regierten in der Europapolitik : ein deutsch-französischer Vergleich nationaler Repräsentationsprozesse in europapolitischen Fragen

par Simone Weske

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Yves Surel et de Werner Weidenfeld.

  • Titre traduit

    = Le fossé entre gouvernants et gouvernés en matière de politique européenne : une comparaison franco-allemande des processus nationaux de la représentation en matière de politique européenne


  • Résumé

    Dans quelles conditions est-il possible de combler un fossé existant entre gouvernants et gouvernés en matière de politique européenne – et dans quelles conditions perdure-t-il à long terme ? Nous avons abordé cette double question en prenant comme exemples la France et l’Allemagne. À l’aide de sept hypothèses, nous avons identifié les conditions dans lesquelles l’ajustement de l’action gouvernementale à l’opinion populaire (« réactivité ») ou bien la persuasion de celle-ci (« leadership ») sont possibles. Nous avons argumenté que si ces conditions ne sont pas réunies, alors un fossé entre les gouvernants et les gouvernés perdure. L’analyse empirique de six études de cas a confirmé la validité des hypothèses. Elle a, de plus, permis de comprendre comment les conditions du succès de la réactivité et du leadership varient selon les contextes politiques et culturels : le système politique français a tendance à faciliter l’ajustement du gouvernement sur l’opinion populaire, tandis que le système politique allemand favorise un leadership efficace. La discussion des résultats empiriques a aussi montré que le rapprochement entre les gouver¬nants et les gouvernés en matière de politique européenne est souvent difficile : le manque d’alternatives politiques empêche fréquemment les gouvernants d’être réactifs et il n’est pas rare que des dissensions au sein des élites politiques rendent le leadership impossible. Par sentiment de manquer d’influence, et en raison de l’insuffisance du travail de persuasion, les citoyens tendent à s’éloigner toujours plus du processus de l’intégration européenne.

  • Titre traduit

    Bridging the gap between government and people : a Franco-German comparison of national representation processes in European politics


  • Résumé

    Sometimes, national governments pursue a European policy which is not in line with the preferences of their citizens. Under what conditions such a gap between government and people can be bridged – and under what conditions it persits? This doctoral thesis examines this double question using the example of France and Germany. It develops seven hypotheses concerning the conditions of responsiveness (governmental action follows popular preferences) and of leadership (popular preferences follow governmental action). If neither repsonsiveness nor leadership is possible, a gap between government and people cannot be bridge, the thesis argues. The empirical findings confirm the hypotheseses. They show furthermore that varying political and cultural contextes offer varying chances of success for responsiveness and leadership : The French political system favours responsiveness whereas the German political system favours leadership. Moreover, the empirical findings show why it is often difficult to bridge the gap between government and people in European politics : Frequently, a lack of political offer hinders responsiveness and, at the same time, a lack of coherency within the political elite hinders effective leadership. These circumstances risk to alienate the wider public more and more from the process of European integration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (310, 132 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 267-304 (vol.1), f. 114-132 (vol.2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.