La médiation dans les relations internationales : évolutions et transformations depuis 1945

par Charles Tenenbaum

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Guillaume Devin.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Sur la scène internationale contemporaine, les stratégies de pacification sont devenues le produit d’une coopération d’acteurs en réseaux, complémentaires et concurrentiels aux caractéristiques et aux compétences différenciées. Ce processus de rapprochement entre des « artisans de la paix » de plus en plus dépendants les uns des autres caractérise les mécanismes d’une médiation intégrative. La multiplication des médiateurs ainsi que l’extension du champ d’intervention de la médiation dans la période post-1945 accompagnent l’apparition de nouveaux acteurs dans le champ de la pacification internationale, reflet des mutations de la structure globale du système international. Les évolutions et transformations de la médiation internationale s’inscrivent dans un processus de privatisation des manières de faire la paix et de libéralisation d’une pratique diplomatique historiquement réservée aux Etats. Fruit d’une enquête sociologique menée auprès d’une diversité de médiateurs et d’experts de la résolution des conflits, la thèse propose un panorama détaillé de l’univers de la médiation internationale contemporaine publique et privée. Institutionnalisée et professionnalisée, la médiation intervient désormais à toutes les étapes du conflit, de la prévention à la résolution et au post-conflit. Multidimensionnelle, l’action pacificatrice internationale se caractérise par une surreprésentation d’acteurs à vocation religieuse. La participation de praticiens-universitaires aux processus de pacification à, par ailleurs, contribué à ériger l’étude de la paix et de la résolution des conflits en véritable discipline académique.

  • Titre traduit

    Mediation in international relations : evolutions and transformations since 1945


  • Résumé

    On the contemporary international scene, pacification strategies are now the product of a growing cooperation between practitioners belonging to a number of specialized and competing networks. These more and more interdependent peacemakers all take part in creating the patterns of an upcoming integrative practice of international mediation. Mirroring global transformations within the structure of the international system, mediators have proliferated, while the use of mediation since 1945 has been largely extended from conflict prevention to conflict resolution and post-conflict management. Historically monopolized by the State, the practice of contemporary international mediation now involves numerous private organizations along with individuals, peace churches, Think Tanks, etc. Reshaping traditional peacemaking strategies, these transformations are closely linked to the liberalization of diplomatic actors and resources. Following a sociological approach based on interviews with a number of mediators and conflict resolution experts, the following doctoral dissertation presents a detailed analysis of a broad range of peacemakers, both public and private. Paying attention to the religious affiliations of many international mediation organizations and to the spiritual dimension of contemporary peacemaking, this study also offers an in-depth analysis of mediation by scholar-practitioners, enhancing the role of peace and conflict resolution studies in the formation of an autonomous academic discipline.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (486-[232] f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol.2, f. 8-63. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.