Des arts de faire société : parentés à plaisanteries et constructions identitaires en Afrique de l'Ouest (Sénégal)

par Étienne Smith

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Astrid von Busekist.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse propose de renouveler radicalement l’étude d’un objet classique de l’anthropologie, les « parentés à plaisanteries » en mettant au centre de l’analyse l’histoire et le politique. Elle prend les parentés à plaisanteries comme des analyseurs des relations de pouvoir et des fabrications identitaires qui permettent d’étudier le quotidien des relations intercommunautaires, le langage vernaculaire du politique et les ressorts de l’imaginaire national au Sénégal. Elle montre comment les supposés effets pacificateurs des « parentés à plaisanteries » sont discutables mais comment ces pratiques participent néanmoins des arts de la sociabilité et de l’historicité d’une culture politique commune en Afrique de l’Ouest soudano-sahélienne. Les instrumentalisations politiques des parentés à plaisanteries dans le cadre du conflit en Casamance au Sénégal et de certains nationalismes d’Etats ouest-africains sont analysées comme des néo-traditionalismes qui ont réussi à imposer cette catégorie dans l’espace public et à en faire une pierre angulaire des identités nationales en construction.

  • Titre traduit

    ˜The œarts of social interaction : joking relationships and identity constructions in West Africa (Senegal)


  • Résumé

    This study calls for a historical and political science analysis of a classical category in anthropology, « joking relationships ». By focusing on joking relationships in Senegal it explores the fabrics of inter-community relations, the vernacular language of politics and the imagination of nationhood. It shows how the so-called pacifying function of joking relationships is questionable but also how these practices craft a culture of sociability and reveal the historicity of a common political culture in West Africa. The political instrumentalization of joking kinships in the context of the Casamance conflict in Senegal, and in some state-sponsored cultural nationalisms in West-Africa, are studied as neo-traditionalist endeavours that have succeeded in imposing this category in the public space and turning it into the cornerstone of national identities in the making.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (969 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 901-969

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.