Politiques économiques, dynamique et équilibre de long terme du taux de change

par Antoine Bouveret

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Henri Sterdyniak.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le marché des changes, la dynamique et les politique économiques et s’organise en trois parties. La première partie montre qu’il est possible de définir trois formes d’efficience : l’efficience spéculative, l’efficience macroéconomique et l’efficience fondamentale. A court terme le marché des changes est inefficient quelle que soit la forme considérée, à moyen terme, le marché des changes est efficient d’un point de vue macroéconomique mais le retour à l’équilibre est très lent. La deuxième partie s’intéresse à la détermination du taux de change dans les modèles macroéconomiques. Le chapitre deux étudie l’impact des choix de modélisation de la boucle prix-salaire, du taux de change et de la politique monétaire sur la dynamique et l’équilibre de long terme du taux de change réel. Le chapitre trois introduit la politique budgétaire dans le cadre d’une règle de Leeper puis étudie les politiques économiques cohérentes emporellement, résultant de la minimisation de la fonction de perte des autorités. Cette spécification montre que les préférences des autorités peuvent avoir un impact sur l’équilibre de long terme. La troisième partie montre que les théories du taux de change d’équilibre sont contestables sur le plan théorique car elles n’explicitent pas leurs fondements théoriques et que les propriétés des taux de change d’équilibre ne correspondent pas à celles des modèles macroéconomiques ; sur le plan empirique, la procédure d’estimation économétrique est critiquable car elle postule que le taux de change observé est en moyenne à l’équilibre. L’estimation de taux de change d’équilibre s’avère donc fragile.

  • Titre traduit

    Economic policies, long run equilibrium and exchange rate dynamics


  • Résumé

    This thesis focuses on exchange rates dynamics and economic policies. It is divided into three parts. The first part analyzes efficiency in the FX market. Three definitions of efficiency are provided: speculative, macroeconomic and fundamental efficiency. In the short run, the FX market is shown to be inefficient along all three dimensions; in the medium run, the FX market is shown to be efficient from a macroeconomic point of view, but the return to the equilibrium is very slow. The second part focuses on exchange rate determination in macroeconomic models. Chapter two discusses the consequences of modeling options regarding monetary policy, the wage price loop and exchange rate determination on the dynamics of the model and its long-run equilibrium. When more than one variable are sluggish, exchange rate dynamics after an unexpected shock are no longer monotonic and the long-run equilibrium may change. Hysteresis effects are also possible and the chapter shows that temporary shocks can have permanent effects. Chapter three considers modeling options regarding economic policies. Fiscal policy is introduced using both Leeper’s framework and time-consistent policies derived from the optimization of the authorities’ loss function. With this specification, authorities‘objectives are shown to have an impact on the long-run value of the exchange rate. The third part shows that equilibrium exchange rate theories are controversial both from a theoretical and an empirical point of view. Equilibrium Exchange rate estimates are therefore extremely fragile and those estimates cannot be used to assess whether a currency is over- or undervaluated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (354 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 323-345

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.