Les patrons de la vertu : entrepreneurs de morale et instruments de mesure dans la construction de la responsabilité sociale des entreprises

par Pauline Barraud de Lagerie

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Sophie Dubuisson-Quellier.

Soutenue en 2010

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la construction de la responsabilité des entreprises occidentales quant au respect des droits fondamentaux des travailleurs chez leurs fournisseurs dans les pays du Sud. Depuis les années 1990, un mouvement militant s’est constitué pour inciter les entreprises à garantir des conditions de travail décentes pour ceux qui produisent les biens qu’elles commercialisent. La première partie de la thèse est consacrée à l’étude de la « demande de vertu » : nous procédons à une analyse historique des fondements de la responsabilité des donneurs d’ordre envers les salariés de leurs fournisseurs ; nous étudions ensuite l’action d’une organisation militante pour organiser l’interpellation et la sanction des entreprises. La seconde partie analyse le principal procédé adopté par les entreprises pour répondre aux critiques : la pratique d’audits sociaux. A partir du cas d’une initiative d’entreprises européennes, nous étudions l’instrumentation de l’audit, sa mise en œuvre, et sa mise en cause par les militants. Nous cherchons alors à exhiber les valeurs morales sous-tendues par les choix techniques des différents acteurs impliqués dans l’audit. Un chapitre épilogue nous conduit vers une arène conçue pour permettre la clôture du mouvement dialectique de critique et contre-critique : le projet d’une norme Iso 26000. A la croisée de la sociologie pragmatique et morale, de la sociologie économique, de la sociologie des mouvements sociaux, et de la sociologie des instruments de gestion, cette thèse éclaire les premières phases de ce qui pourrait se stabiliser comme un nouveau mode de régulation des conditions de travail dans les échanges commerciaux internationaux.

  • Titre traduit

    ˜The œpatterns of virtue : moral entrepreneurs and measuring devices in the construction of corporate social responsibility


  • Résumé

    This thesis deals with the construction of Western companies’ responsibility regarding working conditions in the factories of their Southern suppliers. Since the 1990’s, new activist movements have emerged, calling on companies to ensure decent working conditions for the workers who produce the goods they sell. The first part of the dissertation focuses on the « demand for virtue ». First we analyse, from an historical perspective, the bases of companies’ responsibility for the well-being of their suppliers’ employees. Then, we examine how a French activist network organized the denunciation and sanction of firms. The second part dwells upon the main answer of companies to criticism, namely the implementation of social audits. This part is based on a case study of an initiative launched by European companies. We investigate the instrumentation of auditing, the practices of auditors, and how they are criticized by activist organizations. We intend to shed light on the moral values that underlie the technical choices made by actors involved in social audits. As an epilogue, the last chapter introduces the project of an Iso 26000 standard. This new arena has initially been conceived as an end to the dialectic movement of criticism and counter-criticism. At the crossroads of moral sociology, of economic sociology, of social movements studies and of the analysis of management tools, this thesis describes the first steps of a process that may lead to the development of a new mode of regulation of the working conditions in international trade exchanges.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (512-[35] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 471-501

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.