Analyse statistique des glissements de terrain déclenchés : implications sur les contrôles sismiques et climatiques

par Lucile Tatard

Thèse de doctorat en Géophysique

Sous la direction de Jean-Robert Grasso.

Soutenue en 2010

à l'Université de Grenoble en cotutelle avec l'Université of Canterbury .


  • Résumé

    We analyse the 1996-2004 New Zealand landslide time series in time and rate and find a strong correlation in landslide occurrences. This time correlation is not found to be driven by the earthquake-landslide nor the landslide-landslide interactions but by climate-landslide interactions. We compare the occurrence of landslides in time, space and rate of New Zealand, Yosemite (California, USA), Grenoble (French Alps), Val d'Arly (French Alps), Australia and Wollongong (New South Wales, Australia) as indicated by the corresponding catalogues. The New Zealand, Yosemite, Australia and Wollongong landslide daily rates between 1 and 1000 events per day are well fitted by a power law, suggesting that the same mechanism(s) are driving both the large landslide daily crises and the single events. The joint analysis of the six catalogues reveals parameters that allow sorting of the relative landslide occurrences in each of the six areas. Finally, we compare earthquake aftershock spatial distributions with the spatial distributions of landslides triggered by the Chi-Chi Mw7. 6 earthquake (Taiwan), by the Mw7. 6 Kashmir earthquake (Pakistan), by the Mw7. 2 Fiordland earthquake (New Zealand), by the Mw6. 6 Northridge earthquake (California) and by the Mw5. 6 Rotoehu earthquake (New Zealand). We show the seismic aftershocks and landslides to display roughly similar patterns with distances for given seismic events. We find no linear scaling of the number of landslides or aftershocks with any of the ground motion variables. We suggest that landslides and aftershocks are driven by the same mechanisms and shed light on the Peak Ground Displacement and static stress changes on landslide triggering.


  • Résumé

    Nous analysons les séries temporelles des glissements de terrain de Nouvelle-Zélande (NZ) en temps et en taux et mettons en évidence une corrélation dans les occurrences de glissements. Cette corrélation n'est pas due aux interactions glissement-séisme ou glissement-glissement mais aux interactions glissement-climat. Nous comparons la dynamique des glissements en temps, espace et taux pour la NZ, le Yosemite (Californie, Etats-Unis), Grenoble (Isère), Val d'Arly (Haute-Savoie), l'Australie et le Wollongong (New South Wales, Australie). Les taux journaliers de glissements de la NZ, du Yosemite, de l'Australie et du Wollongong acceptent une loi puissance pour des taux variant de 1 à 1000 glissements/jour. Cela suggère que les mêmes méchanismes sont à l'oeuvre pour le déclenchement de plusieurs centaines de glissements comme de un seul glissement. L'analyse jointe de ces six catalogues nous a permis de dériver des paramètres permettant de classer la dynamique de chaque endroit en terme de glissements. Enfin, nous comparons les distributions en espace des répliques sismiques et des glissements de terrain déclenchés par les séismes de Chi-Chi (Mw7. 6 - Taiwan), du Kashmir (Mw7. 6 - Pakistan), de Fiordland (Mw7. 2 - NZ), de Northridge (Mw6. 6 - Californie) et de Rotoehu (MW5. 6 - NZ). Les répliques sismiques et les glissements présentent des distributions spatiales similaires. Nous ne trouvons pas de réponse linéaire entre les glissements et/ou les répliques et les observations de mouvements du sol. Nous suggérons que les glissements et les répliques sont contrôlés par les mêmes méchanismes et donc qu'il existe un rôle de la contrainte statique sur le déclenchement des glissements de terrain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 163 à 174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS10/GRE1/0033/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS10/GRE1/0033
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T GRE 2010 TAT

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 10 GREN U010
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.