Etude du mode d'action et du devenir d'un herbicide : l'aclonifen

par Ozgur Kilinc

Thèse de doctorat en Ingénierie de la santé, la cognition et l'environnement

Sous la direction de Patrick Ravanel.

Soutenue en 2010

à Grenoble 1 .


  • Résumé

    L' aclonifen est un herbicide appartenant à la famille chimique des diphényléthers, avec une substitution spécifique, ne portant que sur un des phényles et rassemblant un CI, un N03 mais aussi NH2 qui semble intervenir dans le mode d'action. L'étude des symptômes h~rbici4es de cette molécule sur divers types de plantes puis celle de sur mode d'action biochimique et cellulaire fait apparaitre des mécanismes d'atteinte originaux. Pour la même concentration deux phénomèn~s ont lieu: la voie de synthèse des caroténoïdes des plastes est. Inhibée et il y a une émission d'021- découlant de l'excitation lumineuse de la protoporphyrine IX issue du blocage de la voie de biosynthèse de la chlorophylle. Ces deux types d'effet sont, en théorie, complémentaires car ils rassemblent la production de radicaux toxiques pour les membranes biologiques et la suppression de la biosynthèse de composés protégeant celles-ci. Le comportement agronomique de cet herbicide a été étudié sur des systèmes simplifiés en serre et en salle conditionnée sur plusieurs végétaux cultivés dont le tournesol, le maïs et le colza et sur plusieurs de leurs plantes adventices majeures (vulpin, moutarde blanche,. . . ). Sa capacité de pénétration dans ces plantes, par les racines d'une part, et par les parties aériennes, de l'autre a été comparée en utilisant l'aclonifen ,14C. Cette étude fait apparaitre qu'une intense pénétration est possible par les " deux voies, avec des flux qui dépendent évidemment de la formulation. Ce comportement~st lié à la forte lipophilie de cette molécule, qui a été vérifiée et indique un log P proche d~ '3,7, plus réaliste que la valeur de 4,37 indiquée initialement. Pour cet herbicide dont l'espace-~if>le se limite aux parties aériennes, la voie d'appUcation agronomique la plus favorable est celle d'un traitement du sol, en prélevée. L'herbicide, absorbé sur les horizons très superficieÎs ,du sol subit un équilibre de partition avec l'eau du sol d'où iLpénètre dans les racines. Nous avons tenté d'élaborer un système simple d'évaluation de la sensibilité des plantes étudiées en considérant 4 sites impliqués dans l'ensemble du processus: 1) la concentration" critique" de l'espaces cible (les feuilles) qui correspond à la valeur minimale pour obtenir l'effet létal [CJe, 2) le rapport des concentrations entre racines et feuilles qui témoigne d'un facteur de transfert T, 3) la capacité de la racine à concentrer l'herbicide à partir d'un sol A et, 4) la capacité de la plante à inactiver la matière active M. On peut regrouper ces 4 facteurs pour évaluer la concentration "critique" de l'herbicide dans le sol par une formule de type. [C]s = [C]cxTxAxM. Les valeurs obtenus pour [c]s sont semblables pour un grand nombre d'adventices étudiées, malgré des différences nettes du [C]c. Le tournesol bénéficie d'une sélectivité puissante dont nous avons montré qu'elle est issue d'une capacité. Très active de conjugaison de l'herbicide, d'un potentiel "de -ségrégation racinaire également remarquable et d'un effet de positionnement, associé à la présence d'une racine-pivot dont le "rôle' dàns l'absorption de l'eau pourrait expliquer ce phénomène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 185 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS10/GRE1/0113/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS10/GRE1/0113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.