Ecrire la voix des autres : la responsabilité de la forme dans la littérature française contemporaine

par Pauline Vachaud

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Coste.

Soutenue en 2010

à Grenoble .

  • Titre traduit

    Writing the voice of others : a formal responsability un the French contemporary literature


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Au sein de la littérature française contemporaine, un certain nombre d'auteurs, sans nécessairement faire école, manifestent une préoccupation commune. Dans un ensemble de textes retenus chez François Bon, Marie Depussé, Maryline Desbiolles, Nicole Malinconi, Jacques-Henri Michot et Jane Sautière en effet, la question de l'engagement littéraire tel qu'il peut s'actualiser aujourd'hui est mise au premier plan. Plaçant au cœur de l'écriture les voix des autres (voix socialement marquées des marginaux ou du consensus médiatique), et la résonance de ces voix pour une instance narrative subjectivement investie, ces auteurs renouent les liens entre la littérature et le monde, mais depuis une pratique langagière spécifique, qui assume pleinement la dimension hétérologique du langage. En cela, ils reconduisent à leur manière la proposition barthésienne d'une responsabilité de la forme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (459 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-456. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2010/L6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.