Le parti sera-t-il la solution ? : le parti national démocratique égyptien, instrument de conquête du pouvoir dans un régime autoritaire en transition

par Virginie Collombier

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Jean-Noël Ferrié.


  • Résumé

    A partir de 2000, alors que le régime égyptien entre dans une période de transition (évolutions du contexte national et international, perspective de la succession présidentielle, un nouveau groupe d'acteurs politiques conduit par le fils cadet du président, Gamal Moubarak, entreprend de conquérir le pouvoir. Ces nouveaux venus en politique, pour nombre d'entre eux issus des milieux d'affaires ou du monde académique, font du parti national démocratique (PND), le parti présidentiel héritier du parti unique, l'instrument central de leur stratégie. L'organisation partisane leur parait en effet l'outil le plus adapté à un contexte dans lequel le référent démocratique est désormais incontournable. Dans la perspective de la succession à la tête de l'Etat, ils ambitionnent de réformer le parti présidentiel en vue d'en faire une organisation moderne et efficace, susceptible de leur permettre d'accéder au pouvoir via les élections et donc d'acquérir une légitimité, tant sur le plan interne que sur le plan externe. En 2008, les principaux fondements de leur stratégie sont en place. Gamal Moubarak et ses proches ont acquis d'importantes responsabilités au sein du système politique. Par leur action, ils ont initié de réels changements dans l'organisation et le fonctionnement du Parti. En dépit des efforts déployés et des résultats obtenus, leur capacité à conquérir le pouvoir lors de l'élection présidentielle de 2011 demeure toutefois incertaine.

  • Titre traduit

    Will the party be the solution ? : The Egyptian National Democratic Party, a tool for gaining power in an authoritarian regime in transition.


  • Résumé

    From 2000, as the Egyptian regime has to adapt to a context – because of increased internal and external pressure and the perspective of presidential succession – a new group of political actors led by Gamal Mubarak, the younger son of the president, starts implementing a strategy for gaining power. These newcomers on the political scene – most of whom are businessmen and academics – decide to use the National Democratic Party, the presidential party heir to the former single party, as the main instrument of their strategy. They consider it to the most appropriate tool at their disposal since 'democracy' has become a central reference everywhere in the world. In order to get ready for 2011 presidential election, they aim at reforming the presidential party and turning it into a modern and efficient organization thanks to which they could gain power through elections and thus become legitimate rulers, both at the national and international level. In 2008, the main pillars of their strategy have been set up. Gamal Mubarak and his associates have acquired important responsibilities within the political system. They have managed to initiate change : the party is better organized and operates differently. Despite the efforts they have made and the results they have reached however, it remains uncertain whether Gamal Mubarak and his associates will be able to gain power in 2011.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (303 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 295-301

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2010/H26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.