Territorialisations et action agricole : quelles ressources et dispositifs pour quelles gouvernances ? : une analyse à partir des cas du Parc Naturel Régional du Marais du Cotentin et du Bessin, de Métropole Savoie et de Rovaltain

par Aurélien Esposito-Fava

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Pecqueur.


  • Résumé

    Confronté à des crises multiformes et récurrentes, l'agriculture et l'action agricole doivent inventer de nouveaux modèles. S'il a souvent été brandi comme une solution potentielle aux maux de ces dernières, le territoire n'a pour l'instant pas été saisi par le secteur comme une opportunité afin de se réinventer. Pourtant, face à la globalisation, les stratégies de localisation et de valorisation locale, comme les AOC ou les circuits courts se multiplient. Une action territoriale, souvent sur le mode des territoires de projet, structure désormais les espaces ruraux et périurbains. Porteuse d’enjeux étrangers aux préoccupations traditionnelles des acteurs agricoles, elle se saisit désormais de l'agriculture par ses produits dérivés : la gestion de l’espace, de l'environnement ou encore l'organisation du développement urbain. Une dépendance mutuelle entre l'avenir de l'agriculture et l'avenir des territoires paraît émerger. Territoires et agricultures peuvent-ils participer au développement l'un de l'autre ? A bien des égards, l'action territoriale et l'action agricole se réfèrent à des modèles divergents. Ainsi, cette thèse questionne le processus de territorialisation de l'action agricole. La territorialisation se caractérise par une transformation des ressources et des modes d'organisation de l'agriculture et de l'action agricole. Des ressources localisées et partagées avec différentes catégories d’acteurs locaux sont construites. La gouvernance de l’agriculture se relocalise et s'ouvre à la participation d'acteurs non-agricoles. La mise en œuvre de dispositifs territorialisés d'action publique joue un rôle fondamental dans ces processus. Si l'action territoriale peut alors se lire comme l'interaction entre des dispositifs, des ressources et des modes de gouvernance, la territorialisation de l'action agricole peut-elle se comprendre comme l'hybridation entre l'action agricole et l'action territoriale ? L'analyse de terrains et des pratiques de "professionnels de la territorialisation" nous permet d'examiner cette question.

  • Titre traduit

    Territorialisations and agricultural policies : which resources and policy tools for which governances ? : some evidence from the cases of Cotentin and Bessin Swamps Regional Park, Metropole Savoie and Rovaltain


  • Résumé

    While agriculture faces many recurrent issues, agricultural policies have to be reshaped. Local strategies, as short food supply chains, are rising in the agricultural sector in order to be competitive on globalized markets. Territorial polices, like the "pays" or the regional parks, are now shaping rural and peri-urban spaces. They are showing some interest for the multifunctionnal aspects of agriculture, such as urban development or landscapes. How may territories and agriculture be a part of each other development dynamics ? But agricultural and territorial policies can be considered as models far away one from another. How do agricultural policies territorialize ? Territorialization causes an evolution of resources and governance of agricultural sector. Resources are localized and shared with non-agricultural actors, whereas theses ones are now members of agricultural governance. This process is very closed to be use of specific policy tools. If territorial policies can be understood as an interaction between resources, goverannce and policy tools, might the territorialization of agricultural policies be seen as the hybridation between agricultural and territorial policies ? Local studies in France and the analysis of territorialization engineers will help to the understanding of this issue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 357-385

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE ESP 2010
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2010/H14

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3674
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.