La gestion durable des réserves naturelles en zone montagnarde : étude de cas : la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse (Alpes françaises) et la réserve naturelle de l'épicéa de résonnance de Lapusna (Carpates orientales)

par Olga Socol

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Bourdeau.

Soutenue en 2010

à Grenoble en cotutelle avec l'Universitatea Bucuresti .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The sustainable management of the natural reserves in the mountainous area : study case : the natural reserve Hauts de Chartreuse (French Alps) and the Lăpuşna epicea wood natural reserve (The Orientals Carpathians).


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'évaluer comment peut-on gérer durablement l'espace montagnard, de telle manière qu'on puisse assurer les impératives de protection et de conservation des éléments naturels par rapport aux besoins d'utilisation de cet espace par la population locale. Les deux études de cas de notre recherche ont un statut spécial dans cette problématique : il s'agit de deux réserves naturelles situées en zone montagnarde, les réserves naturelles L'épicéa de résonance de Lăpuşna (Carpates roumaines) et Les Hauts de Chartreuse (Alpes Françaises). Le point commun de ces deux réserves naturelles est le rôle primordial des écosystèmes forestiers : la réserve roumaine est un écosystème forestier d'intérêt européen et dans la réserve naturelle française, 45% de la surface totale est boisée avec des peuplements d'intérêt européen. Pour étudier ces réserves naturelles dans le cadre des territoires où elles sont inscrites nous avons utilisé deux méthodes : la première est celle du calcul de l'empreinte écologique pour évaluer si la demande en ressources de la population locale constitue une menace pour la biocapacité dont disposent les réserves naturelles étudiées et la deuxième consiste dans l'étude de l'accessibilité dans ces deux réserves naturelles en temps que principal facteur dont dépend le flux de visiteurs. La valeur de l'empreinte écologique des populations qui habitent à proximité de ces réserves naturelles rend visible la valeur de la pression humaine vers les ressources qui existent dans les réserves naturelles, car la consommation de ces populations peut dépasser la biocapacité qu'elles ont a leur disposition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (203 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.: 182-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 20514?/2010/H7

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3595
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.