Les 35 heures et le système de relations professionnelles

par Nathalie Boex

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Bernard Denni.

Soutenue en 2010

à Grenoble .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    35 hours and professional relationship system


  • Résumé

    Nous démontrons que les 35 heures constituent un échec social, économique et politique qui a favorisé le développement des normes du néolibéralisme de gestion au sein du système de relations professionnelles. Nous expliquons dans un premier temps que les conditions de réussite d'une politique de réduction du temps de travail n'étaient pas assurées. Dans un deuxième temps, l'analyse de la mise en œuvre des 35 heures permet de démontrer que cette action politique constitue un échec : échec social par la détérioration des conditions de travail et de rémunération ; échec économique par une perte de compétitivité des entreprises et un accroissement des déficits publics. L'échec social et économique provoque l'échec politique. Dans la troisième phase, nous démontrons que la droite libérale au pouvoir utilise à plusieurs reprises les 35 heures comme levier de dérégulation du système de relations professionnelles. En développant la négociation collective, les 35 heures ont mis en lumière les failles de la représentativité syndicales et du mode de production des accords collectifs. Les néolibéraux, qui veulent imposer la supériorité du contrat sur la loi, vont travailler au renforcement des règles de la négociation collective pour assurer la légitimité des accords produits. Nous montrons que cette action s'exerce conjointement avec les différentes remises en causes des 35 heures. En 2008, après plusieurs étapes de déconstruction des normes sur la durée du travail, les 35 heures sont vidées de leur substance. Le néolibéralisme de gestion s'est développé sur la problématique des 35 heures et la droite est en mesure d'affirmer qu'elle a "gagné la bataille idéologique".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (660 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 535-549

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2010/H1
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.