Le changement de logique de la protection sociale des sans emploi en Union européenne : de l'aide au revenu à la réintégration sur le marché du travail

par Julien Reysz

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Chantal Euzéby.

Soutenue en 2010

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) .


  • Résumé

    La crise du modèle fordiste d'emploi et de protection sociale survenue au début des années 1980 s'est accompagnée d'une redéfinition de la protection sociale qui est passée d'une vocation redistributive à un objectif de réinsertion dans l'emploi. Initialement basés sur le principe de l'aide au revenu, les systèmes de protection sociale européens se sont alors orientés vers la remise au travail des sans emploi. La protection sociale est ainsi devenue un instrument au service de l'emploi et du marché du travail. Cette évolution commune de l'ensemble des systèmes en direction d'une protection sociale plus active ne s'est pas traduite de la même façon partout en Europe : s'il y a bien eu convergence des modèles en termes d'activation, cette convergence n'a pas remis en question les traits culturels et les fondements historiques et institutionnels de chaque système. Ce changement de logique a cependant induit un renforcement des obligations pesant sur les sans emploi car le versement des prestations sociales est dorénavant davantage conditionné au respect de recherche active d'un travail et d'acceptation ou d'obtention d'un emploi. L'affaiblissement de la fonction d'aide au revenu au profit de celle de la réintégration sur le marché du travail indique une tendance des systèmes de protection sociale européens à se rapprocher du modèle du workfare anglo-américain.

  • Titre traduit

    The change of logic of social welfare for the unemployed in Europe Union : from income provision to reintegration on the labour market


  • Résumé

    The crisis of the employment and social welfare model in the early 80s has led to a new definition of the social welfare which has gone from redistribution to reintegration on the labour market. Based on the principle of income provision, the European social systems have turned to the objective of getting back to work the unemployed. Social protection has then become linked to the employment and the labour market. This common evolution of the systems towards a more active social welfare has not followed the same way in each European country: there has been a convergence of the models with activation but, in the same time, that convergence has not questioned cultural principles and historical and institutional foundations of each system. That change of logic has however implicated a reinforcement of the obligations for the unemployed because social-security benefits are now paid to them on condition that they actively seek work and/or get a job. The decline of the function of income provision for the one of reintegration on the labour market indicates a trend of the European social welfare systems for moving closer to the Anglo-American war are model.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (431 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 364-423

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/2010/E3/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.