Comportements des consommateurs et biens privés à caractéristiques environnementales : une approche expérimentale

par Céline Michaud

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Daniel Llerena.

Soutenue en 2010

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) .


  • Résumé

    Notre thèse propose un éclairage sur les préférences des consommateurs pour les produits verts. Nous mobilisons les outils de l'économie expérimentale afin de mieux comprendre comment les consommateurs valorisent les caractéristiques environnementales des biens privés. Le chapitre 1 dresse un panorama des principaux enjeux théoriques liés aux propriétés de croyance et de bien public des caractéristiques environnementales. Le chapitre 2 consiste en une discussion des méthodologies de révélation des préférences. Les chapitres 3 et 4 présentent deux études expérimentales de la consommation de produits verts non alimentaires. Le chapitre 3 présente une analyse des consentements à payer pour des produits issus d'un processus de remanufacturing. Les résultats obtenus par un mécanisme d'enchères expérimentales montrent que les préférences environnementales des consommateurs s'expriment dans ce cas, par une forte dévalorisation du produit le plus polluant, boire par une absence de consentement à payer pour ce produit. Le chapitre 4 présente une étude des préférences des consommateurs pour des roses offrant deux caractéristiques environnementales indépendantes : un écolabel certifiant des conditions de production plus respectueuses de l'environnement, et un indice de carbonne plus ou moins important. Un mécanisme de choix discrets expérimentaux révèle une valorisation positive des deux attributs environnementaux, résultat qui confirme l'existence d'un consentement à payer pour des produits dont les caractéristiques environnementales ne sont pas associées à des bénéfices de santé


  • Résumé

    Our thesis provides an analysis of consumer preferences for green products that have the specificity to mix private charactéristics with environmental ones. Our work provides insights on how consumers may contribute to environmental protection by their purchase decisions and addresses the question of the empirical measure of consurmers' values. Chapter 1 presents the main theoretical concepts providing tools to study the green consumption phenomenon. Chapter 2 discusses the methodologies used to elicit consumer values in the empirical analysis of preferences. Chapter 3 is an experimental study of consumer preferences for products deriving from a remanufacturing process. An experimental auction mechanism shows that consumers' willingness to pay for a remanufactured camera result from important tradeoffs between its environmental and quality attributes. Consumers nevertheless express environmental preferences by undervaluing, or even boycotting, a conventional - brand new - and thus more polluting product. Chapter 4 explores consumers' choices for roses associated with two independant environmental characteristics : an environmental certification of environment-friendly cultivation practices and a carbon footprint indicator. We implement a real choice experiment for a non food product whose consumption cannot bring any sanitary benefit to the consumer. Not driven by any private motives related to possible health benefits, consumers nevertheless exhibit positive willingness to pay for both environmental attributes of the roses. Our results give strength to the hypothesis of altruistic motivations in consumers' choices for green products

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (165 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 142-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/2010/E001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.