La grande guerre africaine

par Célestin Kengoum

Thèse de doctorat en Droit de la sécurité internationale et de la défense

Sous la direction de Jean-François Guilhaudis.

Soutenue en 2010

à Grenoble .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œgreat african war


  • Résumé

    Lorsque les Banyamulenges, majoritairement les rescapés du génocide de 1994 au Rwanda, se soulèvent en octobre 1996 à l'Est du Congo/Zaïre, nul ne peut prédire que ce conflit régional va se transformer en une guerre de « libération » nationale. Menée sous la bannière de l'AFDL, un mouvement politico-militaire que dirige L. -D. Kabila, avec le soutien du Rwanda et de l'Ouganda, cette lutte va aboutir, en mai 1997, au renversement de Mobutu. Son successeur va commettre l'imprudence de rompre ses relations avec ses anciens parrains, qu'il invite à rentrer chez eux. Vexés, ces derniers lui déclarent la guerre (août 1998) : c'est la guerre des Grands Lacs. Le régime Kabila, sur le point de s'effondrer, est sauvé par plusieurs pays africains qui volent à son secours : le conflit se continentalise et on lui accole diverses épithètes dont celle de Grande guerre africaine. Un mouvement politico-militaire est créé par les assaillants pour prendre leur relais, mais il implose. Le conflit s'enlise, les victimes se comptent déjà en millions et le territoire congolais est morcelé en trois parties sous contrôle des factions rivales lorsque, sous la pression de la communauté internationale, les belligérants signent, le 10 juillet 1999, un accord de cessez-le-feu fixant le cadre du règlement du conflit. Mais, l'éclatement sur le territoire congolais de la guerre entre le Rwanda et l'Ouganda pour le contrôle de Kisangani viendra révéler, ce que confirmeront les enquêteurs onusiens, que les enjeux cachés ou réels de la GGA sont essentiellement d'ordre géoéconomiques, à savoir le pillage des ressources congolaises. Cette donne va pousser la communauté internationale à imposer, en même temps qu'elle les soutient, les dynamiques de paix infra et interétatiques dans les Grands Lacs. Mais la violence va persister à l'Est de la RDC, montrant qu'on est vraiment en présence d'une guerre très complexe, caractéristique des conflits de l'après-guerre froide. C'est pour montrer comment la GGA s'est construite et s'est déconstruite que tente de répondre cette étude.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 794-825

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/2010/D11/1/D
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/2010/D11/2/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.