Unemployment insurance, unemployment duration and reemployment : microeconometric evaluations

par Florent Fremigacci

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Emmanuel Duguet.

Soutenue le 29-11-2010

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de EGEE .

Le président du jury était Ferhat Mihoubi.

Le jury était composé de Liliane Bonnal, Francis Kramarz, Rafael Lalive.

Les rapporteurs étaient Bruno Crepon, Elena Stancanelli.

  • Titre traduit

    Assurance-chômage, durée de chômage et retour à l'emploi : évaluations microéconométriques


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d’évaluer l’impact de l’Assurance-Chômage sur les trajectoires individuelles à partir de données administratives françaises. Le premier chapitre étudie les conséquences de la réforme de 2003 sur le chômage des seniors. L’analyse économétrique repose sur une approche combinée par Régression avec Discontinuité et Différence de Différences. Les résultats obtenus mettent en évidence une réduction significative des durées de chômage suite à l’adoption de la réforme. Le deuxième chapitre propose quant à lui une évaluation du dispositif d’Activité Réduite. Ce système autorise les chômeurs indemnisés à cumuler une partie de leurs allocations avec le salaire provenant d’emplois temporaires. L’estimation d’un modèle de durée multivarié permet d’isoler l’effet causal du dispositif tout en tenant compte de l’endogénéité potentielle de la durée d’activité réduite et du phénomène d’attrition. L’impact sur les transitions vers l’emploi apparaît relativement modeste. Néanmoins, l’effet observé se révèle plus important pour les demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés de réinsertion sur le marché du travail. Le troisième chapitre considère enfin le lien entre la générosité de l’indemnisation et la récurrence des périodes de chômage. Le cadre retenu est celui des modèles autorégressifs à effets fixes sur données de panel.Les principaux résultats indiquent que la générosité passée de l’indemnisation n’exerce pas d’effet persistant sur la durée des épisodes de chômage. Celle-ci s’expliquerait essentiellement par l’hétérogénéité individuelle et les conditions d’indemnisation dont bénéficient les individus à leur inscription au chômage.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to assess the effects of Unemployment Insurance and related programs on individual labourmarket paths using French administrative data. Chapter one investigates the effects of the 2003 UI reform onunemployment of older workers using a combined Regression Discontinuity / Difference-in-Differences approach.The results suggest that reform had a structural impact on the distribution of unemployment durations, which shifteddownwards in response to benefits cuts. Partial benefit program (Activité Réduite) that allows registered job seekersto concurrently receive part of their unemployment payments and wages from temporary jobs is analyzed in chaptertwo. The results emerging from the estimation of a multivariate duration model correcting for the endogenousnature of the time in program and accounting for attrition suggest a weak effect of this scheme on transitions toemployment. The impact is however most sizable for the individuals with low labor market prospects. Chapter threestudies the relationship between the generosity of unemployment compensation and unemployment persistenceusing a panel vector autoregressive fixed effect model estimated on count data. The results suggest that past benefitsgenerosity does not affect the duration of unemployment spells, this latter being mainly explained by individualeffects and potential benefits duration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 331 FRE une
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.