Intérimaires et permanents dans un même collectif : une équation impossible ?

par Pierre Stéfanon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Durand.

Soutenue le 14-01-2010

à Evry-Val d'Essonne, dans le cadre de EGEE.

Le président du jury était Serge Paugam.

Le jury était composé de Renato Di Ruzza.

Les rapporteurs étaient François Aballea, Antoine Bevort.


  • Résumé

    Les intérimaires seraient en concurrence avec les permanents souhaitant garder leur emploi. Cependant, les observations menées dans différentes plates-formes logistiques, nous ont amené à penser que cette vision ne permet pas d’expliquer les raisons poussant des embauchés à faire preuve de solidarité vis-à-vis d’un intérimaire. Le débat mérite d’autant plus d’être posé que la coopération et la solidarité semblent difficilement envisageables sans collectif. Mais si intérimaires et permanents ont des intérêts opposés, comment expliquer qu’un collectif puissent rassembler ces deux types de salariés ? Cette question mérite d’autant plus examen que les intérimaires sont déconsidérés dans les entreprises utilisatrices. Pour autant, il y a peu de conflits entre les temporaires et les embauchés. Est-il possible d’imputer cette absence – relative – de conflits à la présence d’un collectif ?

  • Titre traduit

    Temporary and permanent workers together in a collective : an impossible equation?


  • Résumé

    Supposedly temporary workers compete with permanent staffs who, in turn, want to retain their positions. Observations carried out at various logistics hubs have led us to think that standpoint insufficient to understand the reasons why permanent employees are able to show temporary workers solidarity. The debate needs all the more to be open that cooperation and solidarity relations seem hardly possible without referring to a collective. If temporary and permanent workers have conflicting interests, how should we explain that a collective gathers both groups? The question needs further study as temporary workers are generally discredited in end-user businesses. Oddly enough, we came across few conflicts between temporary and permanent workers. Can we impute the relative absence of conflicts to the presence of a collective ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 333-349

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 306.36 STE int
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.