Dante e il languaggio : studi della "Divina Commedia" e il "primiloquium" di Adamo

par Giacomo Gambale

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Irène Rosier-Catach et de Giulio D'Onofrio.

  • Titre traduit

    Dante et le Langage : études sur la "Divine Comédie" et le « primiloquium » d’Adam


  • Résumé

    Nous avons consacré cette étude aux doctrines linguistiques de Dante, en particulier dans la « Divine Comédie », le poème qui décrit le voyage de l’homme à travers le royaume de l’au-delà : c’est à travers ce voyage que le Poète explique ses doctrines sur le langage. À partir d’une analyse du vocabulaire utilisé pour décrire les phénomènes linguistiques, nous verrons la complexité de ces idées, et comment plusieurs facteurs (théologiques, morales, rhétoriques, poétiques) enrichissent une pensée sur la parole et le parler, difficile à encadrer du point de vue de l’histoire de la philosophie et de la langue. Pour cette raison, avant de traiter le sujet, nous avons tenté de poser un problème de méthode : Dante est-il un philosophe ? Comment il faut lire son ouvrage, qui a plusieurs intentions et se situe à des plans différents du savoir? Par rapport à ses contemporains l’auteur utilise des instruments différents pour expliquer sa pensée, le discours poétique par exemple, capable de comprendre des sujets que le discours philosophique ne comprend pas. La métaphore, les figures rhétoriques, la musicalité des vers, deviennent de véritables moyens de connaissance, mais en même temps rendent difficile la lecture de l’ouvrage. Après avoir lu les différentes interprétations des « dantisti » sur les doctrines linguistiques de l’auteur, on cherchera de comprendre sa pensée à partir d’une analyse des mots « parlare, parola, dire, lingua, voce ». Ces vocables sont utilisés plusieurs fois, à partir de la « Vita nuova », et témoignent de l’intérêt du Poète pour les phénomènes linguistiques, leur formation psychologique, leur rôle dans la communication. . . Ces analyses nous donnent des clefs d’interprétation importantes pour comprendre les discours des âmes de l’Enfer, du Purgatoire et du Paradis, dans lesquels se cachent les traces d’une pensée forte de l’auteur sur la parole. Pour conclure nous focaliserons l’attention sur le « primiloquium ». Dans le « De vulgari », Dante traite le sujet de la naissance de l’acte linguistique. La solution du problème qu’il propose, nous permet d’apprécier l’originalité de l’auteur, et de comprendre l’importance que ce thème joue à l’intérieur même de la « Comédie » : le « primiloquium » est un acte du langage qui exprime un concept sous un mode affectif, un acte utilisé d’un point de vue formel pour construire les discours des âmes dans le poème : les louanges et les blasphèmes.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Abbiamo consacrato questo studio alle dottrine linguistiche di Dante, in particolare nella « Divina Commedia », il poema che descrive il viaggio dell’uomo attraverso il regno dell’al di là: è attraverso questo viaggio che il Poeta spiega le sue dottrine sul linguaggio. A partire da un’analisi del vocabolario utilizzato per descrivere i fenomeni linguistici, vedremo la complessità di quest’idee, e come più fattori arricchiscano un pensiero sulla parola e il parlare difficile da inquadrare dal punto di vista della storia della filosofia e della lingua. Per questa ragione prima di trattare il tema ci siamo posti un problema di metodo: Dante è un filosofo? Come bisogna leggere la sua opera, caratterizzata da più intenzioni e che si situa su piani differenti del sapere? In relazione ai suoi contemporanei l’Autore utilizza strumenti differenti per spiegare il suo pensiero, il discorso poetico per esempio, capace di comprendere soggetti che il discorso filosofico non comprende. La metafora, le figure retoriche, la musicalità dei versi, diventano veri mezzi di conoscenza, che allo stesso tempo rendono difficile la lettura dell’opera. Dopo aver letto le differenti interpretazioni dei dantisti, si cercherà di capire il pensiero dell’Autore a partire da un’analisi dei termini « parlare, parola, dire, lingua, voce ». Questo vocaboli sono utilizzati più volte, a partire dalla Vita Nuova, e testimoniano l’interesse del poeta per i fenomeni linguistici, la loro formazione psicologica, il loro ruolo nella comunicazione. . . Queste analisi ci danno chiavi di interpretazioni importanti per capire il discorso delle anime dell’Inferno, del Purgatorio e del Paradiso, nei quali si nascondono le tracce di un pensiero forte sulla parola. Per concludere focalizzeremo l’attenzione sul « primiloquium ». Nel « De Vulgari » Dante tratta il soggetto dell’atto linguistico. La soluzione che propone ci permette di apprezzare l’originalità dell’Autore e di comprendere l’importanza che questo tema gioca all’interno della « Commedia »: il « primiloquium » è un atto del linguaggio che esprime un concetto sotto il modo dell’affetto, un atto utilizzato da un punto di vista formale per costruire i discorsi della anime nel poema: le lodi e le bestemmie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 297-326. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 10.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.