Le Jingdu sanmei jing (sûtra du samādhi) [qui conduit au] pur salut) : généalogie d'un "apocryphe" et croyances du bouddhisme populaire dans la Chine des Six Dynasties

par Costantino Moretti

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation de l'écrit en Chine

Sous la direction de Jean-Pierre Drège et de Liying Kuo.

Le jury était composé de Catherine Despeux.


  • Résumé

    Le Jingdu sanmei jing (Sūtra du samādhi [qui conduit au] pur salut) est un texte « apocryphe » rédigé très probablement au Ve siècle et exclu de l’édition Taishō du Canon bouddhique, mais souvent cité par des commentaires de textes canoniques, par des traités et par des ouvrages encyclopédiques. Ce sūtra est également connu grâce à des copies manuscrites retrouvées à Dunhuang et à une copie découverte à la bibliothèque du monastère Nanatsu-dera, au Japon. Ce sūtra constitue une source très importante pour l’étude des croyances populaires dans la Chine bouddhique des Six Dynasties. Dans ce travail de recherche, l’auteur retrace la « généalogie » de ce texte et prend en examen le contexte historique dans lequel ce dernier a été rédigé. Après avoir présenté le contenu du Jingdu jing, l’auteur analyse certains éléments spécifiques caractérisant ce texte, notamment la vision des enfers et les différentes pratiques religieuses que ce dernier introduit, et présente une traduction annotée du premier juan du Jingdu jing, en proposant une série de réflexions à caractère philologique

  • Titre traduit

    The Jingdu sanmei jing (Sūtra of the Samādhi [Leading to] Pure Salvation): the genealogy of an “apocryphal” scripture, and Chinese popular Buddhist beliefs during the Six Dynasties


  • Résumé

    The Jingdu sanmei jing (Sūtra of the Samādhi [Leading to] Pure Salvation) is an “apocryphal” scripture probably composed during the fifth century. This text, which is not included in the Taishō edition of the Buddhist Canon, is often quoted by basic canonical sources such as Buddhist sūtra commentaries, Buddhist treatises and encyclopaedias. Different manuscript versions of this text were discovered in Dunhuang, and another manuscript version of it was found at Nanatsu-dera, in Japan. This sūtra is an important source for the study of popular Buddhism in China during the Six Dynasties. The author of the present dissertation reconstructs the textual history of the Jingdu jing, summarizes the complex “genealogy��� of this text and explores the historical context within which it was composed. Presenting the essentials of the contents of this sūtra, the author focuses his attention on some central elements introduced in the Jingdu jing—the system of the hells and the religious practices—, provides an annotated translation of the first juan this sūtra and discusses some textual problems giving philological remarks

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (675 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 606-640. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 384 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12671
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 384 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.