Processus agiles d'échange de document : modèles, interopérabilité et sécurité

par Mohammad Ashiqur Ramahan

Thèse de doctorat en Informatique et réseaux

Sous la direction de Yves Roudier.

Soutenue en 2010

à Paris, Télécom ParisTech .


  • Résumé

    Organisations et entreprises doivent faire face à des changements constants dans leur structure ou leurs marchés pour des raisons évidentes de compétitivité. Ceci requiert une agilité obtenue par l’adoption de modèles d'entreprise plus flexibles et basés sur le traitement de l'information. Les concepts de workflow et de processus métier sont aujourd’hui essentiels aux environnements d’entreprise. La tendance à plus d'agilité nécessite un découplage accru entre la modélisation et l'exécution de ces processus, au regard du workflow classique qui consiste en un enchaînement figé de tâches concrètes. Cette flexibilité entraîne cependant de nouveaux problèmes d'interopérabilité et de sécurité, notamment du fait de la gestion d'échanges inter-entreprises entre acteurs a priori inconnus. La contribution principale de cette thèse est l’introduction de la notion de workflow de documents agile. Une méthodologie est d’abord présentée qui repose sur une approche déclarative du traitement des documents échangés, organisant et combinant dans un cadre unifié les buts et règles métiers stratégiques. L’utilisation de modèles à base d'ontologies pour l’annotation sémantique des données des documents est proposée comme solution pour l’interopérabilité. Cette approche fournit également le mécanisme de base d’une infrastructure de communication décentralisée assurant la distribution des documents entre acteurs d’un workflow de documents agile. Des mécanismes de sécurité sont enfin définis afin d'assurer un contrôle d'accès fin aux documents ainsi que leur intégrité, de même que la gestion dynamique des clés des acteurs du workflow.

  • Titre traduit

    Document-based agile wokflows : models, interoperability and security


  • Résumé

    Today's business organizations must deal with constant changes in their organizational structure and markets. This requires organizations to become agile through the adoption of increasingly flexible and information processing oriented business models. The concepts of workflows or business processes have become the main enablers of business environments. The trend to an increasing agility demands decoupling business process modeling from its execution, in comparison with classical workflows, which consist in a fixed sequence of concrete business tasks. The flexibility of such loosely coupled process models however entails new interoperability and security research challenges notably due to the need for supporting interactions beyond business boundaries and between a priori unknown actors. The main contribution of this thesis is the introduction of the notion of document-based agile workflow system. A basic methodology for modeling such workflows and their execution is first presented based on a declarative approach to processing the exchanged documents, which organizes and combines strategic business goals and rules into a unified framework. The use of an ontology based model for the semantic annotation of document data is then proposed as a solution for interoperability. That approach also provides the basic mechanism of a decentralized communication infrastructure supporting document distribution between actors during the execution of a document-based agile workflow. Security mechanisms are finally defined to enforce fine-grained document access control and document integrity, as well as dynamic key management among workflow participants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 230 réf. bibliogr. Résumé étendu en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2.51 RAMA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.