Rôle du domaine matrice de la protéine rétrovirale Gag et implication des phosphoinositides dans l'assemblage du virus de la leucémie murine

par Élise Hamard-Péron

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Delphine Muriaux.


  • Résumé

    This thesis studies the late stage of the retroviral replication cycle, using the widely spread Murine Leukemia Virus (MLV) as a model species. My investigations aimed to characterize the interaction between the N-terminal matrix (MA) domain of the structural protein Gag and the cell membrane's phosphoinositides (PIP) during protein trafficking and viral assembly. We have shown that the interaction between PI(4,5)P2 and the MA, already described for lentiviruses, is conserved for the MLV, and depends on the presence of phosphatidylserine. A highly basic region of MA is necessary for this interaction. Moreover, mutations in conserved motives of MA completely inhibited viral production, caused a decrease in MLV-Gag membrane binding and impaired subcellular localization. This suggests that distant retroviral proteins may share similar membrane binding motives in MA for accomplishing Gag membrane-anchoring.

  • Titre traduit

    Role of the matrix domain of retroviral Gag protein and phosphoinositides involvement in murine leukemia virus assembly


  • Résumé

    Ce travail de thèse concerne le déroulement de la phase tardive du cycle de réplication du Virus de la Leucémie Murine (MLV) , un rétrovirus murin très répandu. L'étude est centrée sur la caractérisation de l'interaction du domaine matrice (MA) de la protéine structurale Gag avec les phosphoinositides (PIP) des membranes cellulaires lors du trafic de la protéine et de l'assemblage viral. Cette étude a permis de déterminer l'affinité de la MA pour les PIP, et d'identifier le PI(4,5)P2 comme interacteur privilégié, via une potentialisation par la phosphatidylsérine. Une région hautement basique de MA est nécessaire à cette interaction. De plus, des mutants de motifs conservés de MA, situés dans et hors de la zone basique, présentent des défaut majeurs lors de l'assemblage des particules virales. L'ensemble de ces résultats indique qu'il existe une conservation importante des mécanismes d'ancrage des protéines Gag rétrovirales aux membranes de la cellule infectée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 157-197

Où se trouve cette thèse ?