Analyse phénoménologique du concept de probabilité

par Albino Attilio Lanciani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Sylvain Auroux.

Soutenue en 2010

à Lyon, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Cette étude porte sur la notion de probabilité telle qu'elle a été élaborée en mathématiques à partir de l'axiomatisation d'A. N. Kolmogorov et en thermodynamique, dans la théorie cinétique des gaz de L. Boltzmann. L'analyse philosophique emprunte des outils à la phénoménologie telle qu'elle est exposée par son fondateur, E, Husserl, tout en prenant en compte certaines contributions postérieures, telles que celles de J. -T. Desanti et de G. -C. Rota. La probabilité représente le point de convergence entre plusieurs questionnements scientifiques. Il s'agit d'une notion feuilletée et stratifiée où s'entrecroisent des éléments d'une importance fondamentale pour une épistémologie rigoureuse et pertinente des dites « sciences dures ». La tâche de l'étude est précisément de frayer une voie possible vers une compréhension phénoménologique de cet horizon problématique. Cette compréhension ne cherche pas cependant à inscrire de force cet horizon dans une doctrine phénoménologique pré-définie. Bien plutôt, elle recourt à certains concepts phénoménologiques, tels que ceux de Fundierung ou d'ontologie formelle, qui se révèlent particulièrement opératoires pour l'analyse du sens de la notion de probabilité. Dans une perspective plus large, nous parvenons ainsi à une interprétation - que l'on pourrait qualifier d'« harmonique » - du mode d'enchaînement des savoirs scientifiques.

  • Titre traduit

    Phenomenological analysis of the probability concept


  • Résumé

    The current study is based upon the notion of probability as it was formulated in Mathematics after A. N. Kolmogorov’s axiomatisation as well as in thermodynamics as part of the kinetic theory of gases put forward by L. Boltzmann. The philosophical analysis borrows its instruments from phenomenology as it was expounded by its founder, E. Husserl, though taking into account all the subsequent contributions by J. -T. Desanti and G. -C. Rota. Probability is the point of convergence of different scientific questionings. That is a multilayered notion where the fundamental elements are interlaced in view of a rigorous and relevant epistemology of the so called ‘hard sciences’. The task of this study is more precisely that of paving the way to a phenomenological understanding of this problematic horizon. However the aforementioned understanding does not try to force this horizon into a predetermined phenomenological doctrine. On the contrary it avails itself of certain phenomenological concepts, like that of Fundierung or formal ontology, that are extremely operative in the analysis of the meaning of the notion of probability. Viewed from a different angle we can thus get to an interpretation, which could be qualified as ‘harmonic’, of the way the bodies of knowledge are intertwined.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Hermann à Paris

Analyse phénoménologique du concept de probabilité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (338 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-338. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 151
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Hermann à Paris

Informations

  • Sous le titre : Analyse phénoménologique du concept de probabilité
  • Dans la collection : Visions des sciences
  • Détails : 1 vol. (382 p.)
  • ISBN : 978-2-7056-8138-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 375-382. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.