Vérité et altérité chez Nicolas de Cues : une philosophie du reste

par Jocelyne Sfez

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Senellart.

Soutenue en 2010

à Lyon, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    La philosophie de Nicolas de Cues connaît un tournant essentiel avec les Conjectures, conduisant à une reconfiguration générale de l’œuvre. Cela tient à la nouvelle compréhension cusaine de l’altérité sur la base du caractère symbolique des conjectures : saisies de la vérité dans une altérité indépassable, celles-ci introduisent à une philosophie positive du reste. Mettant en cause la tradition théologico-philosophique, les Conjectures proposent, selon une expression lullienne, un art général des conjectures, ou une méthode pour les arts d’investigation. Privilégiant la modélisation de l’objet mathématique et l’organisme vivant, elles amorcent une révolution gnoséologique. Ce mouvement est fondé sur une réflexion théologique. Comment la vérité en soi qu’est Dieu – pensée comme inatteignable dans son exactitude – peut-elle fonder mon savoir comme savoir d’une vérité inexacte, conceptualisée comme vérité dans l’altérité, sans en invalider la prétention de savoir ? Cette question conduit à des élaborations successives du rapport entre vérité et altérité. Des Conjectures émerge une philosophie de l’esprit. Car l’exactitude ne pouvant être atteinte, c’est dans le déploiement du sens que la conjecture peut être plus ou moins vraie. Chacun fraie là son chemin singulier en déployant les dimensions de son humanité. L’agir humain se mesure à la capacité singulière de l’individu à se (re)connaître comme mens et à développer concrètement sa propre créativité mentale. Les Conjectures montrent que la relation essentielle entre vérité et altérité permet d’explorer et de fonder les différents savoirs positifs. Elles ouvrent sur une philosophie de la tolérance, qui n’est pas sans apories.

  • Titre traduit

    Truth and Alterity by Nicolas of Cusa : a philosophy of the rest


  • Résumé

    The Conjectures of Nicolas de Cues are at the turning point of his philosophy. They reorganize all his work with a new conception of alterity, on the basis of their symbolic features: the grips of truth in an impassable alterity, which introduce to a positive philosophy of the rest. By reconsidering the theologico-philosophical tradition, the Conjectures put forward, following a Lullian expression, a general art of the conjectures, namely a new method for the investigative arts. The Conjectures favour the modelization of the mathematical object and the living organism. They initiate then a gnoseological revolution. This approach is based on a theological reflection. How can the truth in itself which is God – truth thought as unreachable in his rightness – found my knowledge as knowledge of an inaccurate truth, conceptualized as a truth in alterity, without invalidating its claim to know? This issue will be the object of successive drawing up of the relation between truth and alterity. A philosophy of mind emerges from the Conjectures. As the rightness is out of reach it is in the development of the sense that the conjecture may be more or less true. Each one clears one’s single way by displaying the dimensions of his humanity. The human acting is measured in the singular capacity of the individual to know or to recognize himself as mens and in doing so to develop practically its own creative mind. The interest of The Conjectures is then to show that the essential relation between truth and alterity allows to explore and found the different positive knowledges. The Conjectures lead to an enlarged philosophy of tolerance whose general layout does nevertheless generate aporia.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Numilog à Arcueil

L'art des conjectures de Nicolas de Cues

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (768, 602 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [683]-751. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.