Dis-moi comment tu habites. . . : productions et agencements des valeurs dans les discours de spatialités ordinaires

par Benjamin Laplante

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Lussault.

Soutenue en 2010

à Lyon, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Les différences sont fondatrices de la production des espaces individuels et collectifs. La différenciation des espaces passe par la production de discours, oraux, écrits et iconographiques nombreux, et couramment rencontrés par les individus. Ces discours reviennent à différencier au moyen d’une qualification, et de l’usage de valeurs dans et sur les espaces habités. On propose d’observer comment une attention particulière portée aux valeurs spatiales, à leur énonciation, peut représenter une contribution pour la géographie humaine. Au moyen de trois situations de terrains, on analyse la manière dont les acteurs, de différents types, mettent en jeu des valeurs, des normes et des jugements pour différencier et évaluer les espaces dans lesquels ils vivent (espaces habités, spatialités). Un groupe d’habitants interrogés sur leur parcours de vie et les espaces qu’ils ont habités, un projet de centre commercial se réclamant d’un urbanisme de nouvelle génération, et un segment local du marché immobilier réputé être animé par une population étrangère représentent les trois terrains d’investigations réalisés en Touraine. Ces situations de qualification et d’évaluation donnent à voir les valeurs en constante recomposition au gré des situations. À partir d’une démarche empirique, l’enjeu est de parvenir à comprendre comment les acteurs procèdent pour agencer les espaces dans des discours, et ainsi comment les valeurs peuvent servir à analyser ces processus. Différencier, placer les réalités dans l’espace, définir des emplacements sont autant d’opérations nécessitant différents outils et procédures discursifs dont l’intérêt dépasse le strict cadre des situations observées.

  • Titre traduit

    Dealing with spaces : how values are produced and arranged in ordinary discourses on spatialités


  • Résumé

    Written, oral and iconographic discourses are common ways to differenciate spaces one from another, which implies that values and social norms -- expressed not only by individuals, but also by public actors -- perform to produce spatial distinction. This work aims at showing to which extend studying ordinary discourses produced in different situations would be relevant for geographic approaches. Especially, a pragmatic point of view may help to understand how people deal with differenciating spaces with spatial values. One of the main results of this research is that values seem to be re-ordered whenever people need to talk about space : as a consequence, values are neither objective nor neutral. They produce «arrangements» which show parts of individuals’ spatialities. Three fielworks are investigated in Touraine (France) : (1) individuals speaking about their biography (how they deal with space), (2) a retail centre project claiming it would be a new generation of commercial urbanism, and (3) how english-speaking people impact on the real-estate market in the countryside near Tours.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (491 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f 426-443

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 139

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2950
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.