Pe'a et malu : le tatouage à Samoa (1722-2010) : technique et culture dans une société de Polynésie occidentale en mutation

par Sébastien Galliot

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Serge Tcherkézoff.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la pratique du tatouage dans les îles Samoa (Polynésie occidentale). L'auteur y étudie le rôle de la tradition orale relative à l'origine de la profession de tatoueur et propose une reconstruction historique de l'évolution de cette pratique depuis le XVIIIe siècle à nos jours. Fondé sur 18 mois de terrain, ce mémoire expose une ethnographie de la profession de tufuga ta tatau (expert tatoueur) et des éléments contemporains du rituel de tatouage. La technique de fabrication des outils, le déroulement du rituel et les changements techniques sont analysés et mis en rapport avec les catégories locales et le milieu technique. Ensuite, cette thèse propose de replacer la pratique samoane dans un ensemble culturel plus vaste, celui de la Polynésie occidentale et étudie plus particulièrement les liens entre le tatouage samoan et le tatouage des archipels voisin Tonga, Wallis, Futuna et Rotuma. Les liens qu'entretiennent les experts tatoueurs samoans avec la diaspora samoane et avec les Européens sont finalement abordés en tant que vecteurs de transformations.

  • Titre traduit

    Pe'a, malu : tattooing in Samoa (1722-2010) : technology and cultural change in a western Polynesian society


  • Résumé

    This Ph D. Thesis studies the practice of tattooing in Samoa (Western Polynesia). The author examines oral tradition related to the origin of the craft aims at reconstructing the historical changes of this practice since the first contact with the Europeans in the 18th century. Drawing on a 18 months of field work, this thesis gives an ethnographical description of the organisation of the profession of traditional tattooist (tufuga ta tatau) and studies its ritual aspects. Technical process (the making of the tattooing tools and their use) are analysed in relation with indigenous categories of thinking and "milieu technique" (Leroi-Gourhan). Then, this work proposes to understand the social relevance of Samoan tattooing in broader cultural setting by comparison with the tattooing institution of Wallis, Futuna, Tonga, and Rotuma. Eventually, the modern impact of Samoan Diaspora and western clientele is considered as a major factor of change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (418, 43, 142 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 408-421

Où se trouve cette thèse ?