Construire sa légitimité au quotidien : le travail micropolitique autour d'une Equipe Mobile de Psychiatrie-Précarité

par Ana Claudia Rodrigues Marques

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicolas Dodier.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse étudie la construction de la place d'une Equipe Mobile de Psychiatrie-Précarité (EMPP) comme étant le résultat d'un travail quotidien de partage et légitimation de pouvoirs. Afin de comprendre ce travail micropolitique et son implication sur la construction de la place de cette équipe, j'ai étudié des moments clé des prises en charge, qui posent la question des frontières de la légitimité à intervenir et à ne pas intervenir. Ainsi, après une première partie où sont décrits le contexte de création de cette équipe et son fonctionnement, la partie II de cette thèse aborde l'importance de la demande, de la non-demande et du refus comme légitimation d'une intervention, et ce en rapport à la psychiatrie, aux partenaires du champ social et aux usagers. Dans la partie III, les limites de la légitimité à intervenir se posent en trois types de situation: le passage de relais des prises en charge à d'autres équipes, les interventions sous contrainte et l'impossibilité de rencontrer l'usager. Trois modes de prise en charge sont décrits (expertise, passerelle et à part entière) qui représentent les configurations possibles de la place occupée par l'EMPP dans ce partage de pouvoirs. Dans ces trois modes de prise en charge et dans les interventions qu'elles légitiment ou illégitiment, l'EMPP équilibre ses dimensions spécialisées et despécialisées, mais aussi sa position de dispositif restrictif ou universaliste. La méthodologie de cette enquête est particulière, car j'étais à la fois chercheur et indigène sur le terrain, en tant que chargée de mission de cette EMPP. Les données ont été produites par observation participante, par participation observante et par entretiens

  • Titre traduit

    Constructing legitimancy on a daily basis : micropolitic work surrounding an outreach team for people with psychiatric desorders in untraditional living arrangements


  • Résumé

    Ln this dissertation, I examine the construction of the place of an Equipe Mobile de Psychiatrie-Précarité (EMPP), which is an outreach team for people with psychiatric disorders and with untraditionalliving arrangements. This construction is anaIyzed as the result from an ongoing work of distribution and legitimation of powers: a micropolitic work. In order to understand the micropolitic of the team's work and ils impact on the team's construction, I focus on key ¬moments in the process of ca. Re, in which it is questioned the boundary of the legitimacy of whether or not to intervene. Lnitially I describe the context in which the team was created and its functioning. Secondly, I analyse the important role played by demand, non-demand, and refusal in legitimating intervention in the midst of interaction between psychiatric team members, social workers, and service users. Lastly, the limits of the legitimacy to intervene are explored through three types of situation: when the team discharges a service user to another team, when constraint is used during the intervention, and when it is impossible to meet with the service user. Three modes of care are described (expertise, overpass, and complete). Bach represents possible configurations of the EMPP's place in the distribution of powers. Within each mode of care, specific interventions are legitimated and the EMPP establishes a balance between its specialized and non-specialized dimensions, and it positions itself as a restrictive or universalistic service provider. During this research, l was both a researcher and a team member, as a project assistant. Data was collected through participant observation, observant participation and interviews

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Construire sa légitimité au quotidien : le travail micropolitique autour d'une Equipe Mobile de Psychiatrie-Précarité

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (471 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-443. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?