La Révolution économique au Chili : à la recherche de l'utopie néo-conservatrice (1973-2003)

par Emmanuel Garate

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Frédérique Langue.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse traite deux questions fondamentales du passé récent du Chili. La première est la profonde transformation économique et sociale vécue entre 1973 et 2003, en d'autres termes la période qui inclut le régime militaire et les trois premiers gouvernements de la transition démocratique. La deuxième se réfère à l'évolution de la pensée libérale économique au Chili, et à l'apparition d'une nouvelle élite patronale formée à l'image du discours des économistes néoclassiques. Afin de situer la profondeur des changements vécus dans le pays depuis 1973, cette recherche remonte aux débuts du XIXe siècle, quand arrivent au Chili les premières idées issues du libéralisme économique, puis à la décennie de 1930 lorsque se crée le modèle de l’« État de compromis ». Cependant, l'analyse est centrée sur l'origine et l'essor des « Chicago Boys » en tant que gestionnaires de la transformation économique du Chili -comprise comme un genre particulier de violence -et des changements importants qui se produisirent au sein de l'élite dirigeante du pays (1973 -2003). Enfin, la thèse aborde l'utilisation du passé récent dans les stratégies du pouvoir et les représentations de la nouvelle élite par rapport aux imaginaires d'une société articulée autour du modèle du libre marché

  • Titre traduit

    The economic revolution in Chile : looking for a neoconservative utopia 1973-2003


  • Résumé

    This thesis deal with two fundamentals questions regarding Chile's recent past. The first one is the profound economical and social transformation Iived between 1973 and 2003, that is to say the period that includes the military regime and the first three governments of the democratic transition. The second one refers to the evolution of the liberal economical thought in Chile, and the rising of a new entrepreneurial elite formed at the image of the neoclassical economists discourse. To situate the deepness of the changes that occurred in the country since 1973, the research goes back to the beginnings of the XIXth century when arrive to Chile the first ideas on economical liberalism, as well as the 1930 decade when the model of the «State of Compromise » is sealed. However, the analysis is centered on the origins and development of the « Chicago Boys» as managers of Chile's economical transformation understood as a different type of violence and the important changes produced inside the leading elite of the country (1973-2003). Finally, the thesis examines the uses of the recent past in the strategies of power and the representations of the new elite concerning the imaginaries of a society articulated around a free market model

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (580 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 477-525. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-161

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.