Migrations invisibles : Kurdes et sahraouis en Espagne

par Maria Del Carmen Gomez Martin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Hamit Bozarslan.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Les demandes de visibilité et de reconnaissance sont interprétées comme un nouveau paradigme explicatif des luttes sociales contemporaines. Au sein des sociétés, les sujets cherchent à contrôler le sens de leur propre visibilité, visant entre autre une revalorisation des caractéristiques intrinsèques du sujet ou du groupe d'appartenance: du sens de soi, de sa culture, de son identité. Néanmoins, cette recherche peut aussi relever du sentiment d'injustice provoqué par la non acceptation sociale ou la compréhension de la différence comme une déviance. Cette thèse est une proposition pour l'application de l'approche de la visibilité aux phe��nomènes migratoires, en prenant comme terrain empirique les migrations de populations kurdes et sahraouies en Espagne. Les caractéristiques de ces deux groupes et de leur nouvel espace d'installation, leur faible influence politique et économique, etc. , déterminant la singularité de leur situation par rapport à la visibilité dans les espaces qui constituent leurs circuits de mobilité. L'importance de la notion de visibilité relève ainsi de sa capacité à rendre intelligible des processus comme la formation des imaginaires sociaux sur la migration et sur la figure du migrant, la construction et la compréhension sociale de l'altérité ou les mécanismes qui renforcent les phénomènes de domination culturelle. De la confrontation entre la multiplicité d'images, de représentations et de discours élaborés par les migrants kurdes et sahraouis, ainsi que par leurs sociétés d'origine, de transit et d'installation, nous obtenons les clés de la formation d'une visibilité sociale qui influence directement le déroulement de chaque processus migratoire

  • Titre traduit

    Quotation marks Invisible quotation marks migrations : Kurdish and Saharan in Spain


  • Résumé

    Claims for greater visibility and recognition are being interpreted as a new way of explaining contemporary social struggles. Within societies people try to control their own sense of visibility by accentuating essential characteristics such as culture and identity, either of themselves or of the group they belong to. Such claims can derive from a sense of injustice caused by a feeling of nonexistence, which in turn arises from a lack of social acceptance, or from the perception of their differences being seen as deviances. This work proposes to apply the concept of visibility to migratory phenomena, empirically analyzing the recent migrations of Kurdish and Saharan people to Spain. The characteristics of these groups and the new places, in which they settle, combined with their weak politic al and economical influence, determine the uniqueness of their situation in relation to their visibility within their particular spheres of mobility. The importance of the concept of visibility therefore lies in its capacity to make more easily understandable processes such as construction of social imageries about migration and migrants, social comprehension of otherness, and the mechanisms which enforce the phenomena of cultural domination, The comparison of a multiplicity of images, representations and discourses developed by Kurdish and Saharan migrants to those generated within their original, transit and settlement societies, unravels the key issues in the formation of a social visibility directly influencing the development of every migratory process

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (510 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 481-497. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-149

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.