La liberté d'expression et la protection de la dignité humaine et de la vie privée dans l'ordre juridique français et l'ordre juridique des États-Unis : une étude de deux précompréhensions constitutionnelles différentes

par Ioanna Tourkochoriti

Thèse de doctorat en Études politiques

Sous la direction de Olivier Cayla.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'offrir une interprétation de la divergence de l'état de droit de la liberté d'expression face à la protection de la dignité humaine et de la vie privée aux États-Unis et en France pour la rendre compréhensible. La question concerne au fond la précompréhension de la liberté en Europe continentale et aux États-Unis, ainsi que du rôle de l'État en vue de définir le contenu et les limites de la liberté, c'est cette précompréhension inspirée par une conception différente de philosophie politique qui se reflète dans l' appréciation de la liberté d'expression dans les deux ordres juridiques qui constituent l'objet de notre étude. Cette différence a ses origines à notre avis dans les mouvements révolutionnaires qui ont posé les fondements des deux démocraties. Cette conception a été inévitablement influencée par les problèmes politiques de cette époque de même que par le poids des idées intellectuelles qui ont précédé les deux mouvements. Leur évolution au cours du temps a apporté des nuances aux idées politiques de la fondation, nuances tout aussi utiles à notre compréhension. La France constitue un cas exemplaire pour l'Europe continentale dans la mesure où les idées principales qui sont sous-jacentes à la Révolution française en ce qui concerne la compréhension de la liberté et du rôle de l'État ont influencé considérablement la conception de la démocratie dans les autres pays européens.

  • Titre traduit

    Freedom of expression and the protection of human dignity and privacy in the French legal order and in the legal order of the United States of America


  • Résumé

    This dissertation aims at proposing an interpretation concerning the divergence of the legal status of freedom of expression in relation to the protection of human dignity and privacy in the United States and in Europe. The question concerns in our opinion the fore-understanding of liberty in continental Europe and in the United States, as well as the role of the state to define the content and the limits of liberty. It is this understanding inspired by a different conception of political philosophy which is reflected in the legal appreciation of the two legal orders this difference has its origins in the revolutionary movements, which posed me foundation of the two democracies. This conception was also inevitably influenced by the political problems of the same time as well as by the weight of the intellectual ideas, which preceded the two movements. Their evolution in the course of time brought nuances to the political ideas of the foundation which are equally useful to our understanding. France is an exemplary case for continental Europe since the principal ideas underlying the French revolution concerning the understanding of liberty and the role of the state influenced considerably the conception of democracy in the other European states.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (742 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.692-742

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-81

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.